Un apiculteur fan de béton de chanvre

Rénovation d'une longère en Dordogne avec le béton de chanvre

Le béton de chanvre s’adapte parfaitement à toutes les contraintes de la rénovation.

C’est le matériau choisi par ce spécialiste de la nature pour son projet de nouvelle implantation en Dordogne. Son choix se concrétise par l’isolation intérieure d’une ferme du début XIXe, réalisée de main de maître avec un rendu parfait.

Interview de Olivier Waëltélé, maître d’ouvrage privé, par BCB, le 23 10 2020

 

UNE MAISON ET SES DÉPENDANCES A RÉNOVER POUR UN CHANGEMENT DE VIE

BCB :  Présentez-nous le lieu que vous avez entrepris de rénover

Olivier Waëltélé : L’ensemble était assez délabré du fait d’un lieu à l’abandon depuis une dizaine d’année. Il n’y avait pas eu d’aménagements particuliers, de rénovation, juste un point d’eau, pas de toilettes, de douche, de salle d’eau. Cette ferme était restée dans sa poussière.

Toutefois, le site présente un véritable intérêt parce qu’il comprend plusieurs ouvrages qui me permettent de m’établir ici, à la fois pour y vivre et y travailler. Je suis apiculteur, et je change de région pour m’établir en Dordogne, et là je dispose d’une partie habitation, d’une grange et d’un ancien séchoir à tabac (actuellement ouvert sur un côté) que nous allons transformer en miellerie Cette miellerie sera fermée au moyen de parois en panneaux de fibre de bois positionnées entre les poteaux qui supportent la toiture.

Etat des lieux de la ferme avant restauration_Dordogne

BCB : Quel était l’état des lieux ?

OW : Dans la maison principale, les murs étaient recouverts d’un vieux plâtre. La toiture était en bon état. On a vidé la maison de fond en comble, décroûté les murs, enlevé ce qui faisait office de plancher, dans le but de tout refaire jusqu’au 1er niveau.

 

RIEN DE MIEUX QU’UN ARCHITECTE POUR APPORTER UN REGARD EXTÉRIEUR RÉGÉNÉRATEUR

 

BCB : Vous avez missionné un architecte pour vous aider dans votre projet…

OW : Un architecte est intervenu pour nous proposer des solutions d’aménagement et pour coordonner les travaux du gros-œuvre. Dans la maison principale par exemple nous avons géré plusieurs modifications de l’existant et son aide a été précieuse sur 3 points importants :

  • Une grande cheminée scindait la pièce principale en deux. Nous l’avons supprimée afin de disposer d’un grand espace à vivre. Il a fallu donc intervenir jusque dans la toiture pour supprimer complètement le conduit et dégager ainsi l’espace de ce niveau.
  • Pour gagner encore des m², la cuisine a été repensée à l’extérieur du corps principale, en lieu et place de la dépendance jouxtante. L’accès se fait par l’ancienne porte menant au jardin. L’ensemble de ce nouvel espace est isolé en béton de chanvre.
  • Et pour finir, il a fallu araser un rocher affleurant dans le séjour, et qui était masqué initialement par un plancher de fortune.

Je n’aurais jamais pensé par exemple recréer une cuisine de toute pièce en réutilisant partiellement les murs de la structure extérieure, en profitant pour programmer ultérieurement la création d’un spa.

Le concours de notre architecte nous a permis de penser notre projet initial autrement. Il a grandement contribué à la réorganisation du niveau principal avec la création de petits escaliers pour aller à la cave ou accéder aux chambres à l’étage. au 1er niveau et avec la mise en place de cloison la partie chambre et salle d’eau.

L’entreprise est intervenue pour faire l’extension, donc la nouvelle cuisine et les dalles…

 

ORGANISATION CHANTIER BÉTON DE CHANVRE

 

BCB : Comment avez-vous fait le choix du béton de chanvre ?

OW : Tout simplement en surfant sur internet. Je cherchais des solutions d’isolations compatibles avec des murs traditionnels en pierre.

 

BCB : Comment avez-vous géré la réalisation du doublage isolant en béton de chanvre, puisque vous en êtes l’applicateur ?

OW : Je suis apiculteur donc en été ce n’est pas la peine d’y penser. Autre point, je suis en région parisienne donc loin du chantier avec cette maison qui se situe entre Sarlat et Souillac. Donc mon intervention s’est faite de Septembre 2019 à Février/Mars 2020.

Le fait que la maison n’était pourvue d’aucune commodité s’est révélé un point positif en m’évitant la suppression d’anciens réseaux d’eau ou d’électricité, me faisant gagner un temps précieux dans mon intervention.

Il a fallu simplement décroûter le vieux plâtre en place pour revenir au support pierres locales d’origine.

On peut résumer le planning de mes interventions successives comme suit :

  • SEPTEMBRE 2019, mise en place de l’électricité
  • Concernant l’électricité, j’ai tiré les câbles et fixé les prises. Et un des avantages du béton de chanvre est de pouvoir tout intégrer dans son épaisseur et préposer les prises directement sur l’ossature secondaire.
  • Puis j’ai fixé toutes les lambourdes sur les murs, timing : 1 semaine à 10 jours. En réglant la profondeur de vis pour les banches avec le laser. Cet outil est très précieux car il facilite énormément ce travail.
  • L’épaisseur fluctue sur ces murs anciens pour lesquels il faut rattraper quelques aplombs ou combler des retraits. On obtient à l’arrivée un ouvrage parfaitement droit à partir de murs très disparates.
  • OCTOBRE 2019 : on est venu une semaine pour faire la cuisine
  • NOVEMBRE 2019 : on a fait les toilettes et la chambre.

…Interruption cause covid19…

  • SEPTEMBRE OCTOBRE 2020 : à chaque fois une semaine, avec une remise en route assez simple du fait du réglage initial du système vis/lambourdes.

 

A l’arrivée les doublages en béton de chanvre sont parfaitement plans, présentant une belle matière chaux+chanvre. L’ouvrage livre une surface idéale pour recevoir la finition enduit traditionnel à la chaux, qui sera réalisée très prochainement par un professionnel en ce début d’année 2021.

"<yoastmark

"<yoastmark

"<yoastmark

 

LES AMÉNAGEMENTS COMPLÉMENTAIRES

 

BCB : Pour quel type de chauffage avez-vous opté ?

OW : On met en place une chaudière à pellet pour chauffer la cuisine, le séjour (au moyen d’un plancher chauffant basse température) les chambres du rdc et de l’étage. J’ai vu que les 2 se mariaient particulièrement bien ensemble : plancher chauffant basse température et béton de chanvre. J’ai lu tout cela donc je suis maintenant impatient de le tester.

 

OW : toujours dans le chapitre finition, le sol rdc sera fini avec du travertin qui est une pierre texturée, en quelque sorte un marbre mat. Pas de bois pour éviter de mettre un isolant sur le système de plancher chauffant.

Séjour fini : Enduit de finition à la chaux Tradical® sur le Doublage Béton de chanvre Tradical®

 

FICHE CHANTIER DOUBLAGE BÉTON DE CHANVRE

  • Lieu : Dordogne (24 – FR)
  • Durée du chantier : 12 mois
  • Date livraison : 2020
  • MOA : Olivier Waëltélé – A suivre sur : https://images.beeflow.fr/
  • Maîtrise d’Œuvre :

 

Application biosourcée béton de chanvre

  • Béton de chanvre Tradical® en application DOUBLAGE ISOLANT : avec la chaux Tradical® Thermo + la chènevotte Chanvribat®
  • Surface doublée : 106 m²
    • Le couple chaux chanvre Tradical® Thermo + Chanvribat® est validé par Construire en chanvre et conforme aux exigences performancielles des Règles Professionnelles d’exécution des ouvrages en béton de chanvre
    • Tradical® Thermo est une chaux de classe FL A 3,5 selon la norme européenne des chaux de construction NF EN 459
    • Chanvribat® est un chanvre labellisé Granulat Chanvre Construction
    • Ce couple chaux chanvre bénéficie d’une résistance au feu EI 240, la meilleure possible et qui confère au Béton de Chanvre Tradical® un véritable rôle de sécurité incendie
  • Épaisseur de l’application : Sur 12 cm d’épaisseur

 

Crédit photo de l’ensemble des visuels de l’article

  • ©Olivier Waëltélé

 

Chauffage

  • Poêle à pellet pour chauffage plancher basse température

 

VOTRE CONTACT POUR ALLER PLUS LOIN

Mickaël Sartout : Conseiller technique Tradical® | tél 06.07.40.61.06 | mail mickael.sartout@lhoist.com

commodo ipsum neque. efficitur. eleifend Aenean ut ut dapibus id felis