Renaissance de la Manufacture Royal Bonvallet

Manufacture Royal Bonvallet restauration béton de chanvre

Le béton de chanvre, c’est l’isolant qui préserve notre patrimoine (Gérald Villette).

La Manufacture Royale Bonvallet renaît en ce début du XXIè s. Ses origines remontent à 1756. Ce site était spécialisé dans la confection d’étoffes de haut de gamme. Le bâtiment a été remanié maintes fois à partir de sa partie centrale (1840) avec la création d’extension en 1900 et la création d’une rehausse pour masquer les sheds couvrant les ateliers (1907). À l’abandon, ce lieu est repris en main avec un programme de développement et de redéploiement de métiers d’art de ce domaine très spécifique. Gérald Villette procède à la restauration du lieu en lui faisant bénéficier de tout le potentiel du béton de chanvre, matériau parfaitement compatible avec ceux qui constituent cet ouvrage et parfaitement en phase avec les besoins des matériaux fabriqués en offrant une régulation hygrique et  thermique naturelles.

Interview de Mr Gérald Villette le 08 03 2018 : BCB Tradical®

BCB : Quels sont les critères amenant au choix du béton de chanvre pour la restauration de ce site ?

GV : La manufacture Royale Bonvallet va accueillir un atelier de traitement de textiles pour des rendus haut de gamme au travers de teintures et gaufrages des tissus. Cette activité doit se déployer en un lieu permettant les échanges hygriques. D’autres part, le bâtiment est proche d’une rivière. Donc le cadre environnemental est source d’humidité. Pour gérer au mieux ces 2 aspects, le béton de chanvre s’avérait la solution la plus adaptée.

 

BCB : Sur quelles parties intervenez-vous ?

GV : Nous faisons un doublage isolant sur les murs de 40 cm d’épaisseur, maçonnés en briques pleines. Ce doublage en Béton de Chanvre Tradical® est projeté mécaniquement sur le mur qui a préalablement reçu une ossature secondaire légère pour fiabiliser l’ouvrage.

Nous réalisons également l’isolation de la toiture en béton de chanvre.

 

BCB : Vous intervenez en restauration, quelle est l’ampleur de l’intervention initiale avant les travaux d’isolation ?

GV : Pour les murs, la procédure reste simple : on a procédé au décroutage complet des enduits pour revenir au nu de la brique.

Pour la toiture, l’intervention est plus lourde.

  • La toiture est constituée de verrières filantes sur les pans orientés nord et est recouverte de tuiles pour les rampants orientés sud.
  • Ces rampants sont constitués de de chevrons arqueboutés de section 32×225 mm. L’ensemble repose sur une structure métallique poteau-poutre.
  • Cette structure à l’avantage d’être légère et dépouillée, laissant une grande place à la lumière naturelle. Pour éviter la surchauffe les rampants sud ont été isolés avec Bétons Chanvre Tradical® dosage toiture, en 10 cm d’épaisseur.

Et effectivement, il nous a fallu remplacer un grand nombre de chevrons détériorés au pied au fil du temps du fait de cheneaux très abimés. À titre d’exemple, sur une travée comportant 66 chevrons, il nous a fallu en remplacer 45. C’est ce qui nous a pris le plus de temps

 

BCB : L’isolation est biosourcée, naturelle. Est-ce qu’on peut raisonner rendement de mise en œuvre malgré tout ?

GV : Cela fait partie de mon métier. Justement, on est équipé d’une machine à projeter le béton de chanvre. Et avec ce matériel l’application proprement dite de l’isolation est rapide.

En toiture, on a ainsi projeté en moyenne 125 m² de béton de chanvre en 2 jours avec 3 intervenants : 1 à l’approvisionnement, 1 à la lance et 1 pour gérer l’avancement de l’isolation béton de chanvre. La machine est au sol, placée à mi-longueur de la surface à traiter pour disposer d’une longueur de tuyaux suffisante pour tout le rampant sans avoir à déplacer la machine. C’est aussi avec ce genre de petit détail qu’on améliore le rendement.

Pour l’isolation des murs, 2 intervenants ont suffi. Autant pour le Doublage Isolant chaux chanvre posé jusque sous le niveau des poutres métalliques, à 5.7 m  du sol, que pour l’enduit chanvre hygrothermique qui couvre le reste des murs en parties supérieures (de 3.7 m à 6.50 m).

Globalement, les épaisseurs mises en œuvre sont raisonnables car le bâtiment sans fondation est assis sur un remblai de tout venant constitué de brique, de craie et de pierre. Donc peu de surcharge admissible supplémentaire à l’existant.

 

BCB : Quelles sont les prochaines étapes de la restauration de la Manufacture Royale Bonvallet ?

GV : Les travaux à suivre vont nous amener jusqu’en Septembre/Octobre 2018. Il reste à réaliser un dallage béton, les anciens bureaux et façades d’ateliers seront démontés et restaurés. Les façades seront reprises ultérieurement comme à l’origine, et des volets battants intérieurs seront installés.

 

Fiche technique/Quelques éléments 

  • Maîtrise d’ouvrage : Manufacture Royale Bonvallet
  • Maîtrise d’œuvre : Gérald Villette – 80640 Tieulloy L’Abbaye
  • Entreprise Charpente et Béton de Chanvre : Entreprise Lecat – 80370 Bernaville
  • Superficie bâtiment : 537 m²
  • Béton de Chanvre Tradical® :
    • Tradical® Thermo + Chanvribat®
    • 250 m² doublage isolant chaux + chanvre
    • 450 m² toiture isolante chaux + chanvre
  • Enduit Chanvre Tradical® :
    • Tradical® Bâtir + Chanvribat®
    • 50 m² de mortier isolant chaux + chanvre

Pour toute précision
Votre contact : Xavier Héron, Conseiller Technique Tradical®, tél 06 37 79 13 62

neque. quis, commodo suscipit felis felis ut tempus risus lectus ultricies