Bioclimatique et béton de chanvre

Information supplémentaires
Client: MOA privée
Date: 2016
Localité: Vendée (85)
Maitre d’œuvre: Jean-Marc Naumovic architecte
Catégorie: ecoconstruction-maison-individuelle

Ce que nous avons réalisé

Zéro Chauffage / Zéro Climatisation

C’est tout le savoir-faire et l’expérience de Jean-Marc Naumovic, « béton de chanvre et bioclimatique » que nous vous proposons de parcourir d’une point de vue de sa méthodologie et au travers d’un exemple concret de construction d’une maison vendéenne aux résultats très qualitatifs.

Interview de Jean-Marc Naumovic architecte, le 08 02 2019 : BCB Tradical®

« Maîtriser l’aspect anti-caniculaire, c’est le plus important »

« Concrètement, on est resté sur 26°C maxi en intérieur pour 35 à 36°C en extérieur lors de l’été 2018 ».

BCB : Comment parvenir à ce type de résultat ?

JM Naumovic : Je suis architecte depuis de nombreuses années maintenant. Mon cheminement s’est fait petit à petit sur 30 ans d’expérience pour mettre en place les éléments fondamentaux qui structurent mes projets en béton de chanvre.

(Lire l’interview de JM Naumovic dans la rubrique actualité)

 

BCB : Donc vous agissez sur les différentes composantes (volumes et matériaux) pour construire efficace ?

JMN : Concernant les dernières maisons construites en béton de chanvre, on est proche du passif. J’ai analysé les retours d’expérience et constaté qu’il était par exemple essentiel de préserver la perméance des parois, en limitant l’utilisation de panneaux hauteur d’étage, de peinture ou d’enduit trop fermé. Pour que le béton de chanvre fonctionne pleinement, il faut assurer une perméance complète de l’ouvrage.

En considérant que la RT 2012 est le prérequis incontournable, comment procéder pour aller vers une solution globale avec laquelle je peux maîtriser le confort d’été, la qualité de l’air….A partir de ces questionnements, j’ai élaboré une grille de conception en 6 points. La maison présentée ici en démontre la pertinence.

 

Les 6 domaines que j’aborde pour chaque projet bioclimatique béton de chanvre  sont les suivants :

1/La conception bioclimatique

Toute l’importance ici est de vérifier les capacités solaires du site au moyen d’une simulation. Avec gestion des vitrages pour lesquels il faut éviter la surchauffe et de fait concevoir des débords de toiture empêchant un rayonnement direct. Le dimensionnement mal géré des ouvertures peut générer une surchauffe à partir du vitrage.

 

2/ Utilisation du béton de chanvre

« Je n’ai pas trouvé à ce jour d’autres matériaux avec autant de qualité ».

Régulation thermique, hygrothermique, …Mon objectif est de définir comment on le travail pour être performant. D’ailleurs, plus le liant est aérien, plus on est efficace.

 

3/ Complément d’inertie

le Béton de chanvre seul peut manquer d’inertie à certains moments. Donc en complétant le potentiel initial, je renforce cet aspect pour en bénéficier à tout instant. Je recours à la terre crue appliquée sur des zones clés et très délimités, à définir sur les supports les plus adaptés en fonction de la configuration de l’ouvrage : murs principaux, cloisons, et ce, en massique ou en enduit.

Ainsi, en hiver la terre crue stocke de la chaleur due à l’ensoleillement d’une paroi, pour la restituer avec un décalage dans la journée, diminuant ainsi le besoin de chauffage en fin de journée. D’où l’importance de la définition des orientations et du dimensionnement des ouvertures.

4/ Les ouvertures

La qualité du vitrage est sous-estimée. Actuellement le fonctionnement est excessivement basé sur le contrôle solaire.

L’objectif est de bien restituer l’énergie solaire en période froide. Et d’opter pour des doubles vitrages avec un facteur solaire de 67 % et des triples vitrages avec un coefficient solaire de 63 %. Dans ces conditions, à titre d’exemple, par temps gris le 08 02 2019 en Vendée, la température était de 18.3 °C sur le vitrage et donnait 18.2°C en intérieur. Ce fonctionnement participe de l’efficacité thermique du bâtiment en complément de l’action thermodynamique du béton de chanvre.

En été, on protège les ouvertures avec des casquettes pour éviter la surchauffe par fort ensoleillement.

 

5/Des finitions perméantes

Il faut considérer que la finition fait partie intégrante d’une paroi, et qu’elle joue un rôle essentiel dans la performance. Dans le cadre de mur en béton de chanvre, il est fondamental de mettre en place des finitions perméantes pour respecter le mode de fonctionnement dynamique des parois – écrêtage des températures en été et en hiver – transfert hygrique…en utilisant des enduits à la chaux ou des badigeons de chaux aérienne par exemple…

 

6/Système de ventilation par insufflation (VMI)

Il permet d’enlever les COV, le radon, en mettant en légère surpression l’intérieur de l’habitat, Cela donne du confort par insufflation de l’air venant du toit, avec une distribution au moyen d’un circuit simple dans le bâtiment. Avec préchauffage éventuel pour éviter d’amener de l’air froid.

L’avantage : on peut aisément neutraliser les pollens avec des filtres faciles à nettoyer. On met en place des extractions au niveau des plinthes. Cela permet d’équilibrer facilement la répartition de la température en intérieur. Le coût de cette solution (installation et entretien) est très réduit par rapport à d’autres systèmes et apporte une grande efficacité pour la répartition de la chaleur, l’enlèvement des polluants, et le renouvellement de l’air. Dans une maison béton de chanvre, il ne s’utilise que ponctuellement. C’est un complément de confort

 

BCB : Comment s’appliquent ces principes à la maison vendéenne en béton de chanvre que vous nous présentez ?

JMN : Concrètement, le coût chauffage représente 1 stère de bois à l’année. Cette consommation vient du fait que le propriétaire accompagne certaines soirées d’une chauffée pour l’image plus que par nécessité ! Car il n’y a même pas besoin de chauffer la maison.

 

BCB : Et cette fameuse VMI ?

JMN : Dans le cas d’une longère, comme ici avec 22 m de longueur pour 8 m de largeur, la répartition de chaleur est essentielle. Pour les pièces au nord, l’ouverture des « extracteurs » peut être gérée à volonté. Mais cette VMI n’est utilisée qu’en certaines occasions.

 

BCB : Et pour les autres performances ?

JMN : On a simplement constaté que la consommation énergie primaire est très en-deçà des calculs initiaux qui positionnaient la maison en conformité avec la RT 2012.

  • CEP réelle -60% par rapport au CEP théorique
  • La consommation chauffage est à -60% par rapport au standard passif
  • Consommation énergétique totale, c’est -75% par rapport au standard passif
  • Confort été, c’est -88% d’heures de surchauffe (mais ici à 25°C) par rapport au standard passif (qui définit ces heures de surchauffe à partir de 26°C)
bioclimatique et béton de chanvre = performances maison passive

Maison bioclimatique en béton de chanvre vs performances maison passive

« Avec le béton de chanvre, on est au-delà des seuils fixés par le standard passif. On chauffe peu ou pas. On ne climatise pas »

Pour un coût chauffage de 0.4 €/m²

« En appliquant ma méthodologie en 6 points, je fais de l’ULTRA-PASSIF »

Fiche Chantier béton de chanvre

Solutions techniques Béton et Enduit de Chanvre Tradical®

Application mur : avec Tradical® Thermo + chanvre en épaisseur de 28 cm au sud et 35 cm au nord.

  • Tradical® Thermo est une chaux de classe FL conforme à la norme des chaux de construction NF EN 459.
  • Le couple Tradical® Thermo + chanvre est validé par Construire en Chanvre et s’applique conformément aux Règles Professionnelles d’Exécution des ouvrages en béton de chanvre

Application Enduit Hygrothermique Tradical® : Tradical® PF 80 M + chanvre

  • Le couple Tradical® PF 80 M + chanvre est validé par Construire en Chanvre et s’applique conformément aux Règles Professionnelles d’Exécution des ouvrages en béton de chanvre

Solutions enduit traditionnel à la chaux

Article complémentaire

Mon engagement pour l’écoconstruction | Interview 2/2 de Jean-Marc Naumovic

Votre contact pour aller plus loin :

Franck Codet, conseiller technique Tradical®, tél 06 40 15 20 76 / franck.codet@lhoist.com

facilisis libero Donec Aenean id Sed ipsum non odio ut mattis