Joints et Enduits à la Chaux : Le Guide Pratique

savoir-faire enduits et joints à la chaux

Guide pratique pour l’application des ENDUITS ET JOINTS À LA CHAUX

Samuel Legablier est un artisan qui place la transmission des savoir-faire au cœur de son quotidien. Il est sur le terrain depuis 25 ans. Et son itinéraire l’a amené à rencontrer de nombreux auto-entrepreneurs pour lesquels il a conçu ce guide des enduits et joints à la chaux. Cet ouvrage donne une méthode de travail pour les chantiers. Si les dosages et les classifications sont disponibles dans bien des documents, il manque l’essentiel : la méthodologie pour réussir sa rénovation. Par où commencer, comment et pourquoi faire. Samuel Legablier a consacré 3 ans de son temps pour vous guider pas à pas.

 

Interview de Samuel Legablier, par BCB, en Juin 2021.

 

BCB : Pourquoi vous êtes-vous lancez dans l’aventure de la création d’un guide pratique sur les enduits et les joints à la chaux ?

Samuel Legablier : J’ai toujours aimé enseigner, je suis dans la transmission des savoirs. Et au fur et à mesure que je progressai dans mon activité d’artisan, j’ai constaté que beaucoup de gens voulaient mettre la main à la pâte, pour tout ou partie des travaux de rénovation à réaliser chez eux. Ces mêmes personnes me faisaient la réflexion de ne pas trouver de livre intéressant sur la chaux aérienne. Ce constat m’a surpris parce qu’il existe de nombreuses publications dans le domaine. Mais pas ou peu qui expliquent dans le détail la façon de faire, le geste, l’application sur le chantier.

Par ailleurs, j’ai l’habitude de conseiller mes clients sur leur chantier. Ce qui m’a permis au fil du temps de bien cerner les informations qui sont utiles pour réussir son ouvrage.

 

BCB : Est-ce que vous êtes un artisan formulateur ?

Samuel Legablier : Je ne fais pas d’assemblage pour réaliser un liant par exemple. J’utilise l’offre du marché dans ce domaine. Je détaille justement la bonne chaux à utiliser, les volumes par rapport aux sables et en fonction des types de supports et applications. J’en reste à cette approche précise pour éclairer l’auto-entrepreneur par rapport à l’offre multiple du marché de la chaux aérienne.

À contrario, pour le sable, je précise les enjeux de sa qualité dans un mortier. Il faut être vigilant sur ce qui le compose et ce à quoi il est destiné. Car la durabilité de l’ouvrage en dépend aussi.

 

BCB : Comment avez-vous structuré les sujets si nombreux dans le domaine des enduits et joints en rénovation ?

Samuel Legablier : un constat s’impose, je me suis rendu compte que les bases n’étaient pas maîtrisées. À savoir que faire une gâchée liant + sable + eau posait déjà problème. Ainsi j’ai listé les difficultés pour ensuite les répertorier. J’ai aussi noté la façon de m’organiser sur chantier pour chaque intervention, pendant 3 ans. Je prenais systématiquement des photos des différentes phases. J’ai également beaucoup questionné mes interlocuteurs auto-entrepreneurs.

 

BCB : Que ressort-il de toutes ces observations ?

Samuel Legablier : Un point est essentiel avant même d’aborder le sujet des compétences pour réaliser un ouvrage : il s’agit de l’organisation chantier. Sujet souvent non maîtrisé par l’auto-entrepreneur qui l’amène à traiter des applications sans tenir compte que d’autres phases auraient dues être traitées au préalable (pose de gaines électriques par exemple, donc saignées à reboucher, scellement des boîtiers électriques …).

Je développe aussi des chapitres concernant la lecture de l’existant, Quel est l’état des lieux, que nous indique-t-il, que dois-je envisager comme réparation préalable ? Comment gérer le sujet de l’humidité des parois ? L’analyse initiale est essentielle car elle conditionne une partie des interventions. Par exemple : il y a des des fissures sur ce mur, dans quelle mesure la paroi est impactée ? Et si besoin, comment dois-je la réparer ?

Tous ces points du début du chantier sont très importants à maîtriser. Ils conditionnent la tenue dans le temps de l’ouvrage et la réussite esthétique des enduits et joints envisagés. Cela nécessite de passer par des cases intermédiaires qu’on n’envisageait pas forcément du fait qu’en tant que béotien, on ne dispose pas de l’expérience requise, du coup d’œil qui permet de lister ce qu’il faut faire, et dans quel ordre.

Après seulement dans ce livre, j’aborde la confection des mortiers pour faire les enduits et les joints à la chaux aérienne.

 

BCB : Vous évoquez l’humidité dans le bâti, c’est un sujet complexe ?

Samuel Legablier : Le sujet est difficile car les origines sont multifactorielles. La présence d’humidité est rarement due à un seul phénomène. L’architecture et l’ingénierie peuvent être concernées. A l’échelle des maisons par exemple, si vous avez correctement rénové vos murs, le problème peut s’avérer provenir du drainage des abords. Si la technique employée est défaillante, l’eau sera ramenée au pied des parois et générera de gros désordres. D’où la création d’un chapitre spécifique à cet aspect du chantier (p54) qui est souvent occulté…

Avant le grand saut, c’est-à-dire me lancer dans l’impression de mon ouvrage, je l’ai testé auprès de plusieurs personnes pour disposer d’un retour critique. Ce qui m’a permis de peaufiner certains contenus, pour que la compréhension soit totale. C’est un bel exercice de communication qui m’a également apporté dans ma manière d’exprimer mes idées !

 

Le livre aborde l’ensemble des sujets en plaçant le pourquoi et le comment comme ligne directrice des explications. Quelles chaux pour quelle nature de support, quelle dureté ? Calculer le nombre de sacs de chaux aérienne pour son chantier. Préparer une gâchée en manuelle ou en bétonnière. Réussir le mélange dans sa bétonnière. Les gestes pour poser un mortier, en fonctions des outils à employer, et des applications, du gobetis à la finition. Par où commencer son mur ? Traiter les angles sortants / rentrants…

Ce sont tous ces aspects là et tant d’autres détails qui ne sont pas abordés dans la littérature du bâti, trop orientée réglementation, que Samuel Legablier aborde au travers d’explications associant schémas et photos didactiques.

Vous serez prêts pour vous lancer concrètement dans votre projet de rénovation.

 

A découvrir sur le site de Samuel : autour de la chaux

BCB Tradical, votre spécialiste de la chaux aérienne et de l’enduit à la chaux.

Vos contacts

Praesent id id, eleifend pulvinar libero elementum tempus mi, suscipit Lorem