Enveloppe globale en béton de chanvre pour un patrimoine performant

Intégration de l'extension au bâti initial - Avec détail des menuiseries

Murs/Sol/Toiture en béton de chanvre pour la rénovation/extension d’un ancien relais de chasse

 

Cette rénovation/extension au Boulai dans l’Anjou, bénéficie de l’intervention de l’entreprise Pi-Œuvre qui réalise essentiellement des chantiers du patrimoine en employant des matériaux naturels et/ou biosourcés, de la chaux aerienne au béton de chanvre. Elle a pu intervenir ici sur un projet qui place le béton de chanvre au cœur de l’efficacité de l’ouvrage puisque l’enveloppe globale est faite de ce matériau. Découvrir ici les grandes phases de la mise en œuvre du Béton de Chanvre Tradical®.

Interview de Anthony Stéphan de l’entreprise Pi-Œuvre, par BCB en Février 2021

 

UN CHANTIER EN PARTIE PARTICIPATIF

 

BCB : Sur ce chantier, on combine la présence de néophytes et de professionnels.

Antony Stéphan : On est sur un fonctionnement spécifique par rapport à ce que nous avons l’habitude de traiter. Avec une maîtrise d’ouvrage qui a géré l’avant projection du béton de chanvre en piquetant les murs par exemple et en réalisant le dressage du béton de chanvre, une fois celui-ci projeté. C’est un mélange « participatif/pro » qui au final a correctement fonctionné, nous étions présent de toute façon pour corriger ce qui devait l’être pour que la réalisation soit qualitative.

 

 

UNE RÉNOVATION/CRÉATION QUI BÉNÉFICIE D’UNE ISOLATION GLOBALE ET HOMOGÈNE DE SON ENVELOPPE BÂTIE

 

BCB : Ce chantier a une configuration particulière. Vous intervenez autant sur la partie ancienne que sur la partie neuve avec la même solution d’isolation biosourcée

AS : L’intérêt majeur est qu’effectivement toute l’enveloppe est isolée avec le béton de chanvre, à savoir : les murs, le sol et la nouvelle toiture. Seule la toiture existante en bon état est restée telle avec cependant une isolation des combles perdus par voie sèche.

Le doublage des murs existants est réalisé dans une épaisseur de 15 cm, alors que les murs neufs de l’extension sont en 28 cm d’épaisseur.

Et en terme de rendement, le chantier s’est déroulé sur 12 jours pour appliquer et dresser ou régler les 75 m3 tout compris des applications murs/toiture/sol.

ossature bois de l'extension

Le Boulai – Vue de la charpente de l’extension

 

LE PHASAGE DU CHANTIER BÉTON DE CHANVRE

 

BCB : Quel a été l’ordre de réalisation des différentes applications béton de chanvre ?

AS : Nous avons commencé par les murs anciens, avec une projection par l’intérieur. D’abord à l’étage, puis au niveau rez-de-chaussée.

La phase suivante nous a permis d’isoler la nouvelle toiture de l’extension, toujours en projection mécanique.

Nous avons réalisé ensuite les murs en béton de chanvre de l’extension, par l’extérieur, pour finir par la dalle rdc filant sur les parties neuves et anciennes.

 

1/LE DOUBLAGE ISOLANT INTÉRIEUR EN BÉTON DE CHANVRE

 

BCB : Le chantier étant participatif, est-ce que cela cela a généré un mode opératoire différent pour vous ?

AS : Nous avons réceptionné les murs totalement décroûtés, prêts pour une projection directement sur les moellons. Il a fallu toutefois compléter la protection de l’ouvrage en certains points.

 

BCB : Comment vous gérez le dressage des murs ?

AS : Nous avons mis au point un système de kit pour régler les plans. Ce kit est noyé ensuite dans la projection. Ce système est facile à mettre en œuvre et pourrait même être utilisé par des personnes qui n’ont pas forcément les compétences pour cette phase de travaux.

On met en place ce kit dès notre arrivée. Si possible comme ici pour l’intégralité des supports verticaux, et non à l’avancement. Nous gérons ainsi tous les plans avant la projection et disposons des guides de dressage qui nous facilitent le réglage de l’ouvrage.

 

BCB : La protection des locaux est également importante pour éviter les salissures, comment procédez-vous ?

AS : Nous réglons les différentes protections à la suite de la pose des guides. Sur un bâti ancien, les murs maçonnés sont fréquemment déformés. Donc on utilise un laser pour implanter nos repères de projection. Cela nous permet à la fois de restituer des plans et simultanément de faire la mise en place des protections nécessaires (sol et plafond) à la bonne distance.

Projection mécanique du doublage béton de chanvre Tradical

Projection mécanique du doublage béton de chanvre Tradical

 

2/LA TOITURE ISOLANTE BÉTON DE CHANVRE DE L’EXTENSION NEUVE

 

BCB : Comment avez-vous géré la jonction toiture/mur ? Elle est en continu ou il y a un décrochage entre le mur et la toiture ?

AS : Il y a une petite discontinuité. Le fond de coffrage est aussi la finition de la sous face de la toiture, il est en douglas poncé. Il a été mis en place jusqu’au nu des parois verticales. Donc le béton de chanvre remonte sur ces planches. C’est la seule rupture entre le béton de chanvre toiture et le béton de chanvre mur, soit 22 mm de planche de douglas. Mais la perte sera limitée du fait que le bois participera à la continuité hygrique.

 

BCB : Est-ce que vous avez pu réemployer l’excédent de chaux chanvre issu de la réalisation des murs et doublage ?

AS : L’intérêt d’une isolation globale, outre l’homogénéité du fonctionnement thermique, c’est la possibilité de réemployer l’excédent de béton de chanvre issu du dressement des parois. On recycle en toiture par déversement le mélange le moins chargé en chaux (issu du rebond lors de la projection). L’autre partie de l’excédent (issu du dressement) sera utilisé en chape, mélangé à raison de quelques pour-cents afin de conserver les ratios chaux/chanvre de l’application. Donc pas de perte de matière et de performances.

Remplissage béton de chanvre de la Toiture

Le Boulai – Détail du remplissage béton de chanvre de la Toiture

 

 

3/LES MURS ISOLANTS EN BÉTON DE CHANVRE, POUR LA PARTIE NEUVE

 

BCB :  Pour l’extension vous aviez une configuration multi-supports ?

AS : Le mur ouest est un reliquat de la configuration antérieure de la maison, la MOA a conservé ce mur de moellons. Là, on a fait du doublage. En revanche pour les murs est et nord, il s’agit bien de mur en plein.

Nous avons dû changer le programme initial du fait de la configuration de la charpente. Nous avons donc fait une projection par l’extérieur et non par l’intérieur comme prévue. Cela fait partie des aléas chantier. Et l’ossature, au lieu d’être noyée, s’est retrouvée en configuration déportée côté intérieur.

Donc nous avons posé un coffrage à l’intérieur au nu de l’ossature pour réaliser notre projection de 28 cm d’épaisseur par l’extérieur. Pour les fermes et les grosses pièces de bois, nous avons renforcé l’accroche avec un lattis métallique.

 

BCB : Quel type de support avez-vous utilisé pour faire votre coffrage ?

AS : Côté intérieur nous avons mis en place un frein vapeur en guise de polyane parce il y a des zones où il va rester, non pas pour sa fonction de frein vapeur mais en tant que protection, pour éviter tout risque de poussière de chaux dans le système de galandage des 2 grandes ouvertures donnant sur l’extérieur.

Par-dessus ce frein vapeur, on a mis un banchage de contreplaqué pour faire le fond de coffrage, vissé à même l’ossature à l’intérieur.

L’ensemble des murs de l’extension va recevoir un enduit traditionnel à la chaux, à la fois sur les parties murs de moellons et sur les murs de béton de chanvre

Vue des murs est et nord en béton de chanvre - Le Boulai

Vue des murs est et nord en béton de chanvre – Le Boulai

 

4/LA DALLE ISOLANTE EN BÉTON DE CHANVRE POUR LES PARTIES NEUVES ET RÉNOVÉES

 

BCB : La dalle béton de chanvre a été mise en place sur l’extension et la partie ancienne ?

AS : Oui, nous avons projeté le béton de chanvre sur l’ensemble de la surface au sol. Donc dans la partie ancienne, le sol avait été préalablement décaissé avec la suppression du carrelage et de la dalle béton initialement présents. Puis un hérisson ventilé a été mis en œuvre sur l’ensemble de la surface au sol.

 

BCB : Pour cette phase là, vous avez pu réemployer l’excédent du béton de chanvre issu du dressement du doublage des murs ?

AS : Avec une partie du béton de chanvre issu du dressement des parois, nous avons ratissé une 1ère couche de 2 cm sur l’intégralité du hérisson. Puis nous avons projeté le mélange béton de chanvre dosage chape en 13 cm d’épaisseur sur une centaine de m², pour constituer une dalle isolante d’une épaisseur totale de 15 cm.

Sur l’extension la chape béton de chanvre reçoit une chape de chaux. Alors que sur la partie ancienne, la finition se fait avec un système lambourdes + parquet bois.

Projection mécanique pour la chape béton de chanvre

Projection mécanique pour la chape béton de chanvre Tradical

 

FINITION DES MURS EN BÉTON DE CHANVRE

 

BCB : Sur le béton de chanvre, en intérieur est appliqué un enduit à la chaux traditionnel Tradical® Bâtir + sable local de teinte ocrée du plus bel effet. Les angles des embrasures de fenêtres sont arrondis et apportent un grand confort visuel

Vue intérieure de la finition sur le doublage béton de chanvre Tradical

Vue intérieure de la finition sur le doublage béton de chanvre Tradical

LE MOT DE LA FIN

 

BCB : Est-ce que ce chantier était plus technique que d’habitude ou fait-il partie des classiques ?

AS : Techniquement il n’y avait pas de points particuliers, malgré les ajustements opérés sur certains aspects.

Mais c’est un chantier très intéressant parce qu’on a rarement une approche globale avec Murs / Sol / Toiture en béton de chanvre. Plus de 80 % de nos chantiers concernent les murs. Quelquefois on a un couple mur/sol ou mur/toiture. Il est rare d’avoir toute l’enveloppe, alors que c’est dans cette configuration que le résident va bénéficier d’un fonctionnement le plus performant.

 

 

FICHE CHANTIER LE BOULAI – ISOLATION BÉTON DE CHANVRE

  • Lieu : Le Boulai (49 – FR)
  • Durée du chantier : 12 mois
  • Date livraison : 2021
  • MOA : privée
  • Maîtrise d’Œuvre : JM Naumovic

 

Application biosourcée

Béton de chanvre Tradical® en application DOUBLAGE & MURS ISOLANTS / CHAPE ISOLANTE / TOITURE ISOLANTE : avec la chaux Tradical® Thermo + la chènevotte Chanvribat®

  • Doublage isolant : 180 m² en 15 cm d’épaisseur
  • Murs neufs isolant : 57 m² en 28 cm d’épaisseur
  • Chape isolante : 120 m² en 15 cm d’épaisseur
  • Toiture isolante : 90 m² en 28 cm d’épaisseur
    • Le couple chaux chanvre Tradical® Thermo + Chanvribat® est validé par Construire en chanvre et conforme aux exigences performancielles des Règles Professionnelles d’exécution des ouvrages en béton de chanvre
    • Tradical® Thermo est une chaux de classe FL A 3,5 . Selon la norme européenne des chaux de construction NF EN 459
    • Chanvribat® est un chanvre labellisé Granulat Chanvre Construction
    • Ce couple chaux chanvre bénéficie d’une résistance au feu EI 240, la meilleure possible. Elle confère au Béton de Chanvre Tradical® un véritable rôle de sécurité incendie

 

Application enduit traditionnel

  • Enduit Intérieur à la chaux Tradical® Bâtir + sable local
  • Enduit Extérieur à la chaux : Tradical® PF 80 + sable local
    • Tradical® Bâtir est une chaux de classe FL A 3,5. Selon la norme européenne des chaux de construction NF EN 459
    • Tradical® PF 80 est une chaux de classe FL A 2 . Selon la norme européenne des chaux de construction NF EN 459

 

Crédits photos 

  • ©Pi-Œuvre et BCB

 

POUR ALLER PLUS LOIN

libero. libero ut et, id, tempus