Rénovation à la chaux au cœur de Nantes

enduit à la chaux

Rénovation à la chaux au cœur de Nantes

Dans le quartier Guisthau

Pour cette rénovation en plein cœur de Nantes, au 22 rue Harouys, nous avons été contactés par Mr Delsol pour un ravalement de façades de pierre calcaire. Sur cette opération sont intervenues : l’entreprise Bonnel Loire Océan pour la rénovation de la façade principale, Blondy couverture et Vivien Cyril, le ferronnier.
Pour notre part nous avons traité le mur pignon de cet édifice.

  • Entreprise  Sud Loire Projection
  • Interview d’Anthony Joubert le 15 10 2018 : BCB Tradical®

Recherche de teinte avec les sables locaux

Le bâtiment était suivi par l’UDAP 44 et en toute logique, son ABF nous a fait une demande d’échantillonnage. Le 1er essai a été jugé trop blanc, donc on l’a modifié en incorporant un sable jaune de Palvadeau (44), dans la proportion de 1 seau de sable jaune pour 4 seaux de Teillé (44) blanc. Formulation validée.

 

Les premiers temps sur le chantier

Au départ, nous avons tout décrouté. Nous avons utilisé une machine à vapeur pour dépoussiérer le support et dégarnir les joints. Ponctuellement, sur les parties de supports hétérogènes, nous avons posé un grillage galvanisé.

 

Réglage des dosages et de la machine

Le mur pignon fait 15 m de haut. Nous n’avions pas d’expérience préalable avec le passage machine d’un enduit traditionnel à la chaux. Mais cela s’est bien déroulé. Avec un réglage de jaquette courte, c’était parfait. Au départ nous étions surdosé en sable, puis nous nous sommes finalement calé par rapport aux indications de la documentation, avec l’aide de Franck Codet, conseiller technique Tradical®. Avec 5 seaux pleins au lieu des 6 initiaux. Sur le chantier nous disposions d’une longueur de tuyau de 30 m, et tout est passé correctement.

 

Le pignon

Il fait 140 m² mais possède un pan coupé permettant un partage vertical 2/3 1/3 qui nous a facilité la tâche ; Le dégrossi s’est fait en 2 journées, de même pour l’enduit de finition.

La contrainte d’un mur pignon étant de faire l’ouvrage en continu pour livrer une esthétique sans trace de reprise. Ce type d’exercice ne peut se faire qu’en application mécanique. En mise en œuvre manuelle, on aurait dû intervenir en plusieurs fois, générant alors des traces de reprises, même en prenant toutes les précautions d’usages.

Il est certain que la démarche de l’ABF oriente davantage les interventions vers une mise en œuvre manuelle, mais pour ce chantier, nous avons pu choisir le type de chaux et le mode opératoire.

 

Application machine

Nous avons fait le dégrossi avant l’été, puis repris en Septembre

Pour la FINITION, nous étions 5 à la manœuvre. 1 machiniste pour guider l’opération et notamment gérer le mortier (Tradical® PF 80 + sable) dans le tuyau pour éviter tout blocage. une personne à la lance, une autre pour dresser à l’avancement et 2 personnes qui suivaient pour lisser et talocher toujours à l’avancement.

Pour le DÉGROSSI, Tradical® Bâtir + sable nous n’étions que 4 intervenants. Dans cette phase, on dresse l’enduit, on tire la surface à la règle et on gratte pour donner une accroche mécanique à la future couche de finition.

 

Préparation des interventions

Bien sûr avant chaque phase, nous avons réhumidifié le support la veille et le matin même.

 

Astuce

L’échafaudage était posé avec des potences d’appui. Pour livrer un enduit parfaitement fini, lorsque nous démontions l’échafaudage au niveau des platines, nous avons volontairement fait une délimitation claire et propre de l’emplacement. Nous avons ainsi livré un rendu sans trace de reprise qui, quel que soit le niveau de soin apporté, sont toujours disgracieuses.

 

La façade principale

Elle a été traitée par l’entreprise Bonnel Loire Océan, avec dépose des lucarnes, des châssis, réfection des cheminées. Passage du chemin de fer sur les pierres. Remplacement des pierres détériorées et rejointoiement complet avec la chaux de terroir Batidol® qui est une chaux régionale classiquement employée en restauration du patrimoine.

À l’arrivée la façade principale et  le mur pignon sont éclatants et bénéficient de la très grande luminosité des chaux employées

joint à la chaux Batidol

Fiche chantier chaux

  • MOA : privée, représentée par Mr Fabrice Delsol
  • Lieu : 22 rue Harouys. Nantes (44),

 

Les acteurs du chantier

  • Restauration de la Façades principale en pierre : Bonnel Loire Ocean | contact Martin Bonnel | 95 quai Emile COMERAIS – Z.I. de la Loire – 44800 Saint-Herblain | www.bonnelloireocean.com/contact
  • Restauration du mur pignon : Entreprise  Sud Loire Projection | Anthony Joubert | 35 Rte du Vignoble – BP 7 – 44330 La Chapelle Heulin  | Tel: 02.40.06.76.30 | www.joubert-facade.com
  • Couverture : Blondy couverture | 2 Rue Antoine Laurent de Lavoisier – 44980 Sainte Luce-sur-Loire | Tél : 02 40 25 62 64 | www.blondy-couverture.fr/

 

Solutions techniques

1/Enduit traditionnel à la chaux sur le mur pignon

  • Sous-enduit Tradical® Bâtir + sable selon le dosage application machine
  • Tradical® Bâtir est une chaux de classe FL A 3.5 conforme à la norme européenne des chaux de construction NF EN 459

 

2/Enduit traditionnel de finition à la chaux

  • Tradical® PF 80 + sable suivant dosage application machine
  • Tradical® PF 80 est une chaux de classe FL A 2 conforme à la norme européenne des chaux de construction NF EN 459

 

Portrait d’Anthony Joubert

→ Une immersion bâtiment et un parcours primé

Votre contact pour aller plus loin :

Franck Codet, conseiller technique Tradical®, tél 06 40 15 20 76 | franck.codet@lhoist.com

Anthony Joubert rénovation à la chaux

Paroles de Pro/4 : Anthony Joubert 

Une immersion bâtiment et un parcours primé

Anthony Joubert a un parcours bâtiment riche d’expériences. Fils d’artisan, il fait l’apprentissage des chantiers pendant ses vacances scolaires et suit un cursus IUT Génie Civil jusqu’à la licence. Suite à une période de stage au Pays de Galle, il intègre Spie batigolles où il est en charge de programmes de réhabilitation en site occupé (150 appartements). Il œuvre également sur l’ile de Jersey pour de la rénovation, ici en front de mer (153 logements). Et toujours à la tête d’équipes pluridisciplinaires.

Sur cette période, Anthony Joubert a reçu la médaille d’or en tant que Manager of the Year 2008, prix décerné par le CIOB (Chartered Institute of Building).

 

Changement de direction pour développer une activité bâtiment en nom propre.

J’ai repris à cette date l’entreprise familiale forte de 10 salariés.

Depuis, j’ai positionné notre activité sur 3 domaines au travers de 3 sociétés en synergie :

  • Une activité dédiée Isolation Thermique par l’Extérieur et peinture
  • Une seconde orientée Enduits de Construction/ Rénovation
  • Et une troisième réservée à la distribution de produits et solutions bâtiment, avec notamment la distribution/location de machines à vapeur pour nettoyer les façades des Monuments Historiques ou patrimoniales. Le procédé permet d’adapter la pression à la dureté de la pierre pour des interventions très respectueuses des matériaux en place. Dans le portefeuille de cette entité d’autres exclusivités sont disponibles, amenant l’entreprise à s’établir dans un nouveau bâtiment de 1000 m².

 

Une volonté d’excellence

Notre démarche : nous voulons rester des spécialistes, quelques soient les domaines dans lesquels nous nous développons. Nous pouvons répondre aux spécificités de la restauration du patrimoine avec des solutions en phase avec les demandes des Udap. Et dans ce cadre, cela fait 10 ans que l’on s’est remis à faire du mélange chantier. Dans cette logique, je réponds ponctuellement à des projets béton de chanvre et enduit de chanvre, d’ailleurs je mets également en œuvre des solutions liège.

 

Fournir des solutions pour lever les obstacles et valoriser les résultats

Nous sommes toujours à la recherche du mieux, autant au niveau produits que démarches pour valoriser notre expertise, faciliter l’aspect budget de nos clients, et être en phase avec ce qui porte le marché.

Nous partîmes à 10, nous sommes 25 salariés actuellement.

 

Entreprise Sud Loire Projection | Anthony Joubert | 35 Rte du Vignoble – BP 7 – 44330 La Chapelle Heulin  | Tel: 02.40.06.76.30 | www.joubert-facade.com

 

Référence chantier

→ Rénovation au cœur de Nantes

Votre contact pour aller plus loin :

Franck Codet, conseiller technique Tradical®, tél 06 40 15 20 76 | franck.codet@lhoist.com

formation pro chanvre Ecole nationale du chanvre

Nouvelle formation professionnalisante béton de chanvre

L’Ecole Nationale du Chanvre, le 07 05 2019 :

« La construction chanvre est une véritable filière d’avenir qui répond parfaitement aux enjeux de la transition énergétique.

Pour faciliter la construction chanvre, l’Ecole Nationale du Chanvre met en place un nouveau titre professionnel «Opérateur Pro-Chanvre». Cette qualification répond à plusieurs constats réalisés par les artisans du secteur :

  • Les jeunes sortant de CAP ne sont, pour beaucoup, pas encore prêts pour être directement opérationnels en entreprise avec les matériaux bio sourcés. Et notamment sur la construction chanvre. Avec une difficulté pour respecter le niveau de qualité attendu par les clients en application des règles professionnelles en vigueur,
  • Les entreprises peinent à s’ouvrir le marché de la construction chanvre. En effet,  elles n’ont pas en interne les compétences et les effectifs formés à ces procédés constructifs
  • Les parcours de formation et de certifications ne répondent pas exactement aux besoins émergents des entreprises artisanales. Surtout face aux enjeux climatiques et environnementaux.»

 

Le cadre de cette formation pro-chanvre

  • Durée : 455 heures dont 105 h en entreprise
  • Date de début : 03/06/2019
  • Date de fin : 19/09/2019

 

Pour découvrir le contenu de cette formation Pro-chanvre

  • Les débouchés professionnels
  • Les conditions d’accès et financement
  • Les étapes de la formation
  • Les compétences acquises
  • L’organisation de la formation

Vous pouvez parcourir les 3 documents ci-après :

  1. Référentiel de formation titre à finalité professionnelle
  2. Titre à finalité professionnelle
  3. Formation titre à finalité professionnelle au 07 mai 2019

 

Contact pour la formation Pro-chanvre

 

Autres articles en lien avec l’Ecole Nationale du Chanvre

Yves Perret architecte

Paroles d’architectes : Yves Perret, construire et nourrir l’imaginaire

Yves Perret architecte a présenté le projet de La Maison de La Nature à La Garde (83-FR) et sa démarche aux journalistes présents pour la visite de presse organisée en Mars 2019 sur le site même de l’ouvrage et du parc Naturel dont la reconfiguration est également presque achevée.

Pour passer aux actes d’une société écologique

Yves Perret : «Nous savons que les arguments rationnels et logiques ne suffisent pas pour passer aux actes d’une société écologique (Aujourd’hui, chacun, sauf Trump,  sait intellectuellement que poursuivre sans rien changer nous met dans le mur à assez court terme). Nous savons qu’il faut patiemment construire et nourrir l’imaginaire de cette société à construire…Il ne s’agit pas de sauver la planète qui nous survivra quoi qu’il arrive et saura redéployer  sans nous ses systèmes d’auto-régulation plus que millénaires (milliards d’années) , il s’agit de nous sauver de nous-mêmes en redynamisant le vivant que nous martyrisons de nos conceptions et actions..

 

Y Perret Philosophie

Y Perret Philosophie 1

Cristallisation collective

Nous savons tout ça depuis longtemps et par bien plus savants que moi :

Le Club de Rome, Yvan Illich, René Dubos, le verre d’eau de Dumont à la télévision, Edgar Morin, Michel Serres, André Gorz, Hubert Reeves….le GIEC…les écolos de tous poils…des minorités agissantes de Pierre Rabhi à Cantercel… , des groupes en Transition à certains services officiels….des Sels aux groupes participatifs, des anti-nucléaires aux associations de protection de la nature (FRAPNA, LPO…) tout un tas de gens dont la cristallisation collective est sans doute imminente….

La revivification de ce site et les bâtiments qu’il porte alimentent ce mouvement-là.

Il y a 35 ans, ces questions n’étaient pas portées par la puissance publique (on déclenchait l’hilarité) : aujourd’hui et de plus en plus, elles le sont (c’est encore dans les marges de l’action publique mais c’est là : bel et bien là, à présent) Le pied ne permet plus de refermer la porte qui déjà s’entrebâille avant de complètement céder.

Il est d’ailleurs étonnant qu’un programme type « Maison de la Nature » soit utile et même indispensable aujourd’hui. Sa nécessité dit le trouble du rapport Humanité-Nature dans lequel nous nous trouvons. N’importe quel anthropologue Jivaro ou Pygmée le confirmerait !

→ A suivre :

Yves Perret, architecte et poète sera présent au Festival Les Eauditives à Toulon, le 23 Mai 2019 à 18h30, à l’Hôtel Départemental des Arts pour une conférence et lecture « Le labo, la gouttière et la mer » . En découvrir le programme

Y Perret Philosophie

Y Perret Philosophie 2

→ En savoir plus sur la Maison de la Nature (béton de chanvre/Ossature bois/Bois/Béton)

→ Pour tous contacts

Yves Perret architecte, mail : yperret.archi@wanadoo.fr | site internet

Eric Delanoë, conseiller technique Tradical®, tél 06 76 45 09 03, mail : eric.delanoe@lhoist.com

formation isolation biosourcée

Formation isolation bio sourcée avec l’Ecole Nationale du Chanvre

Vous souhaitez aborder le bâtiment autrement. Vous voulez privilégier la qualité sanitaire, la durabilité des matériaux. Construire ou rénover avec des performances efficaces autant en été qu’en hiver vous semble essentiel… Lancez-vous dans une formation isolation biosourcée avec l’ENC et notamment le béton de chanvre . Notez dans vos agendas les prochaines dates des sessions de formation Béton de Chanvre

  • Initiation et mise en oeuvre : du 24 au 26 Juin 2019
  • Mélange Chaux Chanvre – Mécanisation  les 27 et 28 juin 2019.

Pour en découvrir les programmes et modalités, c’est ici 

confort d'été - Yves Perret architecte

Pour une climatisation naturelle avec le béton de chanvre

Objectif confort d’été pour la Maison de la Nature, dans le Var.

« Ce projet est juste le cadeau d’un peu de… fraîcheur »… mais aussi  celui d’un choix judicieux et inédit dans la région, celui du béton de chanvre sur ossature bois pour un projet situé dans le sud de la France, au cœur du soleil, de la chaleur et de la nature.

 

Paysage / Architecture / Biodiversité

La « Maison de la Nature » s’élève dans l’Espace Naturel Départemental du Var, espace magnifique qui a fait l’objet d’une étude et d’une rénovation complexe : préservation de la nature, insertion architecturale, respect de l’esprit du projet environnemental du département, optimisation de la biodiversité, sont autant d’impératifs de la maîtrise d’ouvrage – Le Département du Var – mais aussi de la maîtrise d’œuvre.

Le Béton de chanvre pour répondre à la créativité de l’architecte

Cette Maison de la Nature, où le Béton de Chanvre Tradical® et le Bois trouvent une place essentielle, répond à la fois par sa complexité et sa créativité architecturale (preuve que le béton de chanvre convient à d’infinies formes complexes et modénatures !) à l’insertion paysagère, et par sa pertinence constructive à des contraintes humaines et techniques propres à un ERP.

Ce projet, le premier en béton de chanvre sur ossature bois pour un équipement territorial de la région est aussi une démonstration du matériau en sa capacité à satisfaire des exigences naturelles, humaines ou techniques : sol inondable, confort d’hiver et surtout confort (naturel) d’été permettant d’éviter tout équipement climatique, respect des matières premières, acoustique agréable, durabilité de l’ouvrage.

 

Respiration pour les habitants et voyageurs du Var : un projet du département

L’intention du département du Var, maître d’ouvrage, est d’offrir à ses habitants et nombreux visiteurs un « cœur de Nature » (Mr Pequignot, maîtrise d’ouvrage). Ce département est d’ailleurs boisé à 58,3 %  ce qui témoigne de l’attachement à la nature, et en fait le deuxième département le plus boisé de France.

 

  • Accueillir et transmettre

Ce projet d’aménagement a fait l’objet dans sa globalité d’un concours européen.
La Maison de la Nature, dont le maître d’œuvre est Yves Perret, a pour vocation d’accueillir les visiteurs du site, de transmettre un véritable respect de l’environnement, d’informer tout en offrant un espace convivial où ceux-ci peuvent faire une pause. Des salles d’exposition (permanente ou éphémère) complètent ce bâtiment territorial, ainsi que des locaux de bureaux.

 

  • Objectif HQE

L’appel d’offre de la Maison de la Nature a été lancé en 2014.
Cette Maison de la Nature dont le concept initié très en amont traduit la volonté du département de répondre aux réglementations HQE à l’époque et aux réglementations d’aujourd’hui.
Elle montre aussi la volonté de respect du lieu et de la nature en général.

 

Des contraintes étroitement liées à l’implantation et à la destination du lieu

La maîtrise d’ouvrage a souhaité le recours à un matériau

  • Stockeur de carbone
  • Provenant de ressources agricoles
  •  Aux performances thermiques reconnues et efficaces
  • Capable de régulation hygrométrique
  • Procurant un confort d’été autant qu’un confort d’hiver dans une région réputée chaude
  • Un confort acoustique compte tenu du nombre de visiteurs attendus
  • À l’aspect… naturel, texturé

Par ailleurs, elle souhaitait faire appel à des entreprises de la région.

Béton de Chanvre Tradical en cours de pose - Maison de la Nature (83-FR)

Béton de Chanvre Tradical en cours de pose – Maison de la Nature (83-FR)

Une préparation minutieuse en amont

Les responsables techniques du Var ont véritablement pris connaissance du matériau Béton de Chanvre Tradical® sur ossature bois en visitant au préalable des réalisations en compagnie de l’architecte et du conseiller technique BCB régional, Eric Delanoë.
Ils se sont également attachés à l’aspect protecteur du bois par le béton de chanvre en cas de feu.
Par contre, ils ont laissé le choix de l’implantation de la Maison de la Nature et de son système constructif à l’architecte.

 

Les atouts performantiels du béton de chanvre dans ce bâtiment, une adaptabilité aux lieux

  • Un matériau isolant biosourcé capable de gérer les chaleurs élevées en été

La Maison de la Nature se situe dans un des départements de France les plus chauds en été, avec des températures pouvant atteindre 42°C (2017).
La fréquentation touristique du Parc aura vraisemblablement son pic pendant les périodes les plus chaudes de l’année.
Or la Maison de la Nature est aussi un havre pour les visiteurs. La capacité du béton de chanvre à écrêter les températures est exceptionnelle (absorption 95 % environ des variations de températures, phénomène de changement de phase de l’eau). Idéal pour une climatisation naturelle.

 

  • Un matériau protecteur des ossatures bois en cas de feu

D’une très longue résistance au feu, le béton de chanvre qui enrobe les ossatures bois utilisées va protéger durablement celles-ci.
Les Bétons de Chanvre Tradical® ont fait l’objet du premier classement de réaction au feu (dans la filière béton de chanvre et des matériaux biosourcés) par un laboratoire certifié  LNE : B-s1,d0
De surcroît dans ce chantier le Béton de Chanvre Tradical® a été revêtu en extérieur d’un enduit traditionnel à la chaux, sous-couche Tradical® Bâtir + sable et finition Tradical® PF 80 + sable, classé A1.

  • Son bilan carbone très favorable pour les murs bétons de chanvre de la Maison de la Nature

La maîtrise d’ouvrage départementale du Var souhaitait un bilan carbone minimisé au maximum. Non seulement le béton de chanvre n’émet pas de carbone mais capte le CO2 de manière quantifiable.
Ici on peut évaluer à 27 t de CO2 eq captés (ACV INRA 2006).

 

  • Son effet d’affaiblissement acoustique

Le Béton Chanvre Tradical® a été sélectionné en raison de son action d’affaiblissement en présence de gros volumes.

 

Article complémentaire

→ Voir les détails du chantier 

→ Portrait d’architecte : Yves Perret, construire et nourrir l’imaginaire

Fiche chantier

Solutions techniques

1/Mur Isolant Béton de Chanvre

  • Tradical® Thermo + Chanvribat® | Masse volumique 280 kg/m3
  • Tradical® Thermo et Chanvribat® composent un couple chaux+chanvre validé et conforme aux exigences performantielles des règles professionnelles d’exécution des ouvrages en béton de chanvre
  • Chanvribat® est une chènevotte labellisée Granulat Chanvre Bâtiment

 

2/Sous enduit traditionnel à la chaux

  • Tradical® Bâtir + sable selon le dosage pour support tendre.
  • Tradical® Bâtir est une chaux de classe FL A 3.5 conforme à la norme européenne des chaux de construction NF EN 459

 

3/Enduit de Finition à la chaux

  • Tradical® PF 80 + sable
  • Tradical® PF 80 est une chaux de classe FL A 2 conforme à la norme européenne des chaux de construction NF EN 459

 

Votre contact pour aller plus loin :

Eric Delanoë, conseiller technique Tradical®, tél 06 76 45 09 03 | eric.delanoe@lhoist.com

 

Dossier réalisé par Sandrine Wiart : tél. 01 34 94 77 33
Attachée de presse de BCB Tradical®

Notre-Dame de Paris et la couleur des chapelles

Notre-Dame : Peintures Murales des chapelles par Violet-le-Duc.

Ou la couleur dans les cathédrales, retour sur un sujet polémique. Une publication de 1870 avec de très nombreuses planches relatives à Notre-Dame, par l’éditeur : A. Morel, libraire-éditeur // 13, rue Bonaparte // Paris

Décor 2 chapelle Notre-Dame de Paris

Décor 2 chapelle Notre-Dame de Paris

Panorama de publications anciennes concernant Notre-Dame de Paris

Gallica, la BNF en ligne consacre sa Une à Notre-Dame de Paris avec dessins, vidéos, manuscrits, peintures. On peut parler de « Monument influenceur »

Notre-Dame de Paris à la Une de Gallica, la BNF en ligne

Notre-Dame de Paris à la Une de Gallica, la BNF en ligne

JM Naumovic un engagement pour l'écoconstruction

Mon engagement pour l’écoconstruction

Jean-Marc Naumovic, c’est 30 ans de présence dans l’écoconstruction avec un soutien constant vis-à-vis des matériaux sains. Il a conduit pendant un mandat la présidence de Construire en Chanvre

Interview de Jean-Marc Naumovic, le 08 02 2019 : BCB Tradical®

BCB : Comment en êtes-vous  arrivé à construire avec du biosourcé, à faire de l’écoconstruction ?

JMN : J’ai démarré en 1990 avec l’utilisation du liège, en application extérieure. Cette solution limite les épaisseurs, par contre il faut savoir le travailler, fractionner l’ouvrage du fait des variations dimensionnelles de ce matériau. Mais l’aspect déclencheur a été la mauvaise santé d’un membre de ma famille.

 

BCB : Quelle relation entre la construction et la santé ?

JMN : J’ai fini par comprendre que les matériaux de construction et d’isolation utilisés à cette époque étaient responsables de ces problèmes en générant un environnement sanitaire de mauvaise qualité, avec notamment les COV des peintures, la diffusion de microparticules par les isolants minéraux, le plomb et le mercure contenus dans des blocs à maçonner.

J’ai participé avec un expert du CNRS et Greenpeace à une étude sur la toxicité de certains matériaux du bâtiment, et là, on est en 1994. À noter qu’en Allemagne un rapport existait déjà sur la toxicité avérée de quelques produits.

 

BCB : Cette préoccupation est devenue un engagement !   

JMN : Oui, à partir de là, nous avons communiqué les résultats y compris sur « le petit écran ».On a œuvré pour l’interdiction des éthers de glycol par exemple…

 

BCB : Et comment s’est faite la connexion avec le chanvre et l’isolation chanvre ?

JMN : J’ai participé à l’avènement du chanvre lors du 1er salon de l’environnement auquel participait la Chanvrière de l’Aube, (maintenant La Chanvrière). Au départ j’intégrais dans mes réalisations : le chanvre, le liège, la brique. Puis progressivement avec l’acquisition d’expérience au fil des chantiers, j’ai construit tout béton de chanvre, à partir de 2004.

 

BCB : Quelles sont les qualités du béton de chanvre qui font la différence ?

JMN : C’est un matériau solide, les rongeurs ou autres « petites bêtes » ne peuvent pas s’y développer, et c’est un matériau en totale symbiose avec le bois de l’ossature porteuse par exemple. Sans parler de ses performances thermiques et hygriques. Ce qui m’assure de rester fidèle à ma démarche initiale de « construire la qualité sanitaire ».

Mon leitmotiv serait :

« En intérieur, je respire comme à l’extérieur »

 

Articles complémentaires

Zéro Chauffage, Zéro Climatisation, interview de Jean-Marc Naumovic 1/2

 

Votre contact pour aller plus loin :

Franck Codet, conseiller technique Tradical®, tél 06 40 15 20 76 / franck.codet@lhoist.com

chaux aérienne pour une décoration créative

La chaux aérienne pour une décoration créative

On connait la chaux aérienne pour son emploi en décoration, trompe-l’œil architecturale, fausses matières…Ici Christine Biard-Feltre utilise des techniques traditionnelles pour nous livrer une création contemporaine avec une très forte identité. À vos effets (de matière) !

Interview de Christine Biard-Feltre le 08 02 219 : BCB Tradical®

Contexte : Nous sommes ici dans une maison R+1 des années 30, dans le Haut Doubs. L’intervention a été réalisée dans une pièce du RDC. Déco intimiste.

 

BCB : Quelle est la source d’inspiration ?

Christine Biard-Feltre : Le MOA voulait prendre comme origine de cette création un tableau réalisé par un peintre local. Et en faire une adaptation au volume à transfigurer.

 

BCB : Pouvez-vous nous expliquer le principe de cette décoration chaux aérienne ?

CBF : Il s’agit d’une décoration qui fonctionne par strate, et qui s’appuie sur une base visuelle constituée  par une boiserie de soubassement. Celle-ci est de couleur foncée, la teinte structure également les ouvertures en étant reprise sur les menuiseries des fenêtres.

 

BCB : Et chaque strate est complexe

CBF : Dans le sens ou effectivement chacune d’elle est constituée de multiples tonalités. On joue en plus sur un autre niveau en combinant opacité et transparence. Avec une déclinaison supplémentaire : de la 1ère strate au-dessus de la boiserie de soubassement vers la dernière partie de la décoration très claire, on passe de l’opacité à la transparence.

En bas la couleur est en plein au moyen d’un stuc + ciré, alors que vers le haut, on va vers la légèreté avec du badigeon, de la patine, des glacis…

 

« Dans ce décor, il y a toutes les techniques de la chaux »

 

BCB : Qu’en-est-il du déroulé de mise en œuvre ?

CBF : J’ai procédé mur par mur. Donc j’ai préalablement préparé l’ensemble des teintes dans les quantités adaptées à la surface totale de l’ouvrage. Cela garantit la cohérence pour chaque phase.

Sur la passe d’accroche initiale, il doit y avoir une dizaine de teintes, sans compter les effets de matières, et de densité.

Et dans la 3ème surface, la plus claire, à partir de 1,5 m j’ai là aussi créé un système de strates très estompées, de tonalité brun beige, texturées par des sables. Le tout est recouvert d’une patine plus ou moins transparente pour laisser affleurer une alternance de tonalités voisines.

À la suite, j’ai mis en place une séparation polychrome entre les 3 zones décoratives, pour renforcer l’identité de chacune.

 

BCB : Comment rester simple dans la formulation d’une telle création ?

CBF : Toutes les couleurs sont réalisées avec une base chaux aérienne (Tradical® H98) complétée par des sables, pigments, caséine…Donc je dispose d’un médium unique qui va me permettre de faire un ouvrage cohérent au niveau matériau, cohérent au niveau des temps de séchage (de la veille au lendemain entre chaque phase). De fait, malgré la richesse esthétique et donc la multiplicité des interventions, le décor s’est fait sur 5 jours. Le chantier global incluant les boiseries, sur 10 jours.

chaux aérienne pour enduit, badigeon et patine

chaux aérienne pour enduit, badigeon et patine

BCB : Au final, les murs composent  un tableau !

CBF : Oui, le décor se suffit à lui-même. On est dans le salon, il n’y a rien d’autre à ajouter que le strict minimum, un écran, 2 à 3 objets d’art. La composition globale correspond bien au MOA qui est un facteur d’orgue et clavecin dont le quotidien est l’art et la création.

 

Nota : Christine Biard-Feltre est diplômée de l’Ecole d’Avignon et dispose d’un titre de Peintre en Décor du Patrimoine. La formation se fait sur 9 mois et permet d’acquérir les connaissances techniques et artistiques nécessaires dans la restauration des ouvrages. L’objectif étant de connaitre et maîtriser les matériaux traditionnels. Ce savoir acquis lui permet d’intervenir en restauration ainsi qu’en création, sur tous types de supports et pour tous styles picturaux.

 

Fiche Chantier chaux aérienne

 

Solution produit chaux aérienne

Badigeon de chaux et patine : Tradical® H 98, qui est une chaux aérienne éteinte en poudre de classe CL 90 S selon la norme européenne des chaux de construction NF EN 459

 

Autre article sur la chaux en intérieur

Pourquoi rénover un intérieur à la chaux ? Interview de Manuel Barbaux, le 05 09 2018

Votre contact pour aller plus loin

Jean-Michel Sementery, conseiller technique Tradical®, tél 06 87 44 01 27 | jean-michel.sementery@lhoist.com

chaux aérienne pour une décoration exclusive

chaux aérienne pour une décoration exclusive

Sébastien Tinchant spécialiste béton de chanvre

ITINÉRAIRE vers le béton de chanvre et le biosourcé

Sébastien Tinchant développe son activité bâtiment en proposant les solutions bétons de chanvre. L’arme fatale c’est son show-room. Y venir, c’est comprendre le fonctionnement inégalable de ce matériau biosourcé.

Entreprise AC Deco
Interview 2/2 de Sébastien Tinchant le 25 10 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Pourquoi cette orientation vers le béton de chanvre ?

Sébastien Tinchant : c’est la partie perspirance du produit qui m’y a conduit.

« Je ne conçois pas de travailler dans le bâti ancien, ni même dans le neuf, sans laisser respirer les supports, les parois »

En réhabilitation, tout ce qui compose le bâti vit en interaction. Avec ce matériau cela ne peut qu’aller encore mieux. Dans ce domaine, je fais essentiellement du Doublage isolant en béton de chanvre avec une finition Enduit Chanvre.

Pour le neuf, j’ai pour objectif de créer un mur type en préfabrication avec le béton de chanvre.

 

BCB : Quels sont les aspects déclencheurs du choix du Béton de chanvre chez vos clients ?

ST : Je demande s’il y a volonté de transmettre le bien rénové ou construit. Dans l’affirmative je propose le béton de chanvre + finition enduit chanvre.

Un point commun à mes clients, ils accordent une importance au bien-être. Je leur fais systématiquement visiter mon show-room pour qu’ils se rendent compte de l’intérêt de ce matériau. Ils comprennent de suite. Les gens parlent, ça ne résonne pas. L’ambiance est très convaincante. Il n’y a pas de chauffage, on est à 19°C, dans le confort. On montre qu’il y a du résultat. Je peux ainsi passer directement du souhait au projet.

 

BCB : Avez-vous des retours au niveau de la performance thermique et du confort ?

ST : C’est une sensation de bien-être tous les jours. Que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien, tous mes clients constatent que plus on avance dans le temps, plus le poste chauffage est dégressif. J’ai  réalisé 5 projets en Béton de Chanvre, avec étude thermique. Le constat est que le matériel de chauffage est sous-utilisé et donc s’abime. Le Bureau d’Études a bien défini une puissance de chauffage, mais en fait le ressenti est tel qu’à 18°C on est bien, alors qu’il faudrait  21/22 °C dans un intérieur disposant de solutions d’isolation classiques.

.

BCB : Comment se comporte ce marché du biosourcé ?

ST : De plus en plus de gens veulent du chaux chanvre. Certains sont prêts à faire des sacrifices, « Je veux que mon enveloppe soit comme cela »

Quand le budget est trop serré, je fais le Béton de chanvre. Puis je forme le MOA pour qu’il finisse son ouvrage tout en ayant une enveloppe très qualitative.

 

BCB : Cette spécialisation écomatériaux vous a-t-elle permis d’asseoir votre activité ?

ST : Mon entreprise est en fait une 2ème carrière pour moi. Auparavant j’étais militaire (20 ans), mais en fait je baigne dans le bâtiment depuis très longtemps avec un père plâtrier par exemple.

C’est un MO qui m’a fait connaitre le chanvre, ce qui m’a conduit à suivre une formation à Bordeaux. J’ai compris tout de suite l’intérêt du Béton de Chanvre, avec des finitions à la chaux.

 

« Les enduits à l’extérieur, ils sont beau et reste comme cela dans le temps »

 

Donc j’ai démarré tout seul ma nouvelle activité, puis après de belles rénovations, nous sommes une équipe de 3 personnes très motivées.

Quand je me suis lancé dans le chanvre, tout le monde avait sa recette, c’est pour cela que je me suis recentré sur du concret, avec des solutions validés, des produits certifiés.

 

« La matière parle, et c’est ça qui donne envie de faire et de continuer »

 

Contact entreprise

AC Déco : 16 rue du bosquet – 17250 Sainte Radegonde | https://www.acdeco17.fr/|

 

Articles complémentaires

L’enjeu de la compatibilité avec l’ancien : la parfaite adéquation du béton de chanvre | Interview 1/2 de Sébastien Tinchant AC DECO

 

Votre contact pour aller plus loin :

Charles Pascal, conseiller technique Tradical®, tél 06 25 13 64 79/ charles.pascal@lhoist.com

ante. pulvinar libero. accumsan Donec diam Donec risus. felis id, vel,