Passion béton de chanvre pour ce maitre artisan

passion bâtiment et vignoble

Henri Boige, maître artisan maçon est à la tête de l’entreprise Boige. Ce passionné nous raconte son parcours atypique. Il a l’expérience et la passion du béton de chanvre depuis 12 ans !

Interview de Henri Boige le 13 06 18 par BCB Tradical® lors de la 6ème Rencontre Régionale Tradical® – Sayat (dpt 63)

 

BCB : Quel a été votre parcours scolaire et professionnel ?

HB :

« J’ai un parcours totalement atypique »

 

A la base, j’ai fait une formation agricole avec un BEPA (BP) mais à la sortie de l’école je n’ai pas pu m’installer comme agriculteur. Je suis ensuite allé à l’armée pendant un an et à mon retour j’ai fait une formation AFPA pour devenir maçon (8 mois de formation). J’ai travaillé chez un cousin pour rénover une maison et en 1976, je me suis installé à mon compte. J’ai travaillé comme artisan pendant 11 ans. Je me suis arrêté et j’ai décidé de faire une formation de technicien du bâtiment à Beaumont. A la suite de ça, je me suis réinstallé à mon compte sous forme d’EURL, et j’ai embauché du personnel à ce moment-là. A ce jour, on est 5 dans l’entreprise.

 

BCB : vous avez une double casquette, l’agriculture: une passion ?

HB : En réalité, ma passion pour l’agriculture m’a toujours suivie… je me suis donc lancé en tant que Viticulteur en 1997 en plus de mon activité de maçonnerie. Deux entreprises, ce n’est pas toujours évident mais l’agriculture était ancrée en moi.

Je prends ma retraite à la fin de l’année et je laisse mon entreprise de maçonnerie à Fabien qui reprend la suite. Je voulais quelqu’un pour me seconder dans un premier temps, maintenant c’est lui qui reprend l’affaire et je lui fais totalement confiance.

 

BCB : Comment avez-vous découvert le béton de chanvre ?

HB : Je cherchais une solution pour remplacer le placo. Je ne trouvais pas. Par hasard, ma sœur qui refaisait sa maison familiale m’a parlé du chaux/chanvre, alors je me suis renseigné et j’ai fait une formation dans l’allier il y a plus de 12 ans. Ensuite, j’ai trouvé une machine pour projeter le béton de chanvre.

 

BCB : Selon-vous, quelles sont les qualités de ce matériau ?

HB : C’est un matériau qui s’adapte très bien en restauration et c’est pour cela qu’il me convient. Niveau acoustique c’est un matériau performant et agréable à travailler.

« Je trouve qu’on a une sensation de confort quand on est dans une pièce chaux/chanvre. C’est une sensation très particulière »

J’ai refait une pièce à un client qui est enchanté : ça lui a changé la vie de vivre dans une pièce chaux/chanvre !

 

BCB : Le béton de chanvre : c’est un matériau qui apporte quoi sur une rénovation/construction ?

HB : Le béton de chanvre, ça permet de faire un chantier complet : on met en place le béton de chanvre puis l’enduit qui va dessus. Le client n’a pas plusieurs interlocuteurs et c’est ce qui m’intéresse, on a la maitrise totale du chantier. J’aime beaucoup cette démarche.

BCB : Vous avez une machine à projeter : c’est un confort ?

HB : Oui j’ai une machine à projeter. Au tout début, on faisait l’application à la main mais c’était très fastidieux, ce n’était pas pratique du tout. Maintenant j’ai l’habitude de travailler avec une machine (modèle : 3CM). Cela me permet de faire plus de quantité, c’est un gain de temps aussi…

En plus, ça permet un dosage en chaux plus faible donc l’isolation est meilleure !

 

BCB : Quels conseils sur le béton de chanvre pour vos clients ?

HB : j’ai un site internet donc les clients vont le consulter pour se renseigner. Je ne travaille qu’avec des gens convaincus et qui ont la passion du matériau sain. Je ne cherche pas à les convaincre, car ça ne plait pas à tout le monde, ça doit être une vraie démarche pour le client.

 

BCB : Vos chantiers de tous les jours ?

HB : On réalise surtout de la grosse restauration. En ce moment, on procède à l’agrandissement d’une maison. On fait des couvertures, des enduits… C’est toujours varié, les pierres sont toutes très différentes.

 

BCB : une anecdote sur votre passion pour le bâtiment ?

HB : Ce que j’aime par-dessus tout c’est rénover complétement un bâtiment en ruine, mais on n’a pas ce type de chantier tous les jours ! Quand la passion nous tient…

 

ante. vulputate, facilisis felis sit massa Donec dapibus eget elit. Lorem