Valoriser des solutions écologiques

Valoriser des solutions écologiques comme le béton de chanvre

Valoriser des solutions écologiques

Dominique Burg a positionné son entreprise sur le marché de l’écorénovation avec le béton de chanvre. Valoriser des solutions écologiques, ou comment répondre à un marché tourné résolument vers la préservation du patrimoine et de la qualité d’habiter dans un territoire préservé

  • 2/2 Entreprise SEE Burg
  • Interview de Dominique Burg le 14 05 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Comment avez-vous découvert le béton de chanvre ?

Dominique Burg : Nous sommes aux portes du parc des Causses du Quercy. Il n’y a pas de maisons construites à la chaine ici. Les gens cherchent les solutions qui conviennent par rapport au bâti ancien. Et c’est au travers d’actions menées par Maisons Paysannes de France que j’ai découvert le chanvre

 

BCB : C’était en quelle année ?

DB : En 2002. J’ai réalisé à cette époque mon 1er chantier en béton de chanvre banché. Puis j’ai fait d’autres chantiers auprès de clients fidèles et d’amis. J’exerce depuis 1990, en ayant pris la suite de l’activité de mon père. Donc cette antériorité sur le territoire m’a permis de tisser des liens de confiance auprès des Maîtres d’Ouvrages.

 

BCB : Quels sont les arguments pour faire valider des solutions bétons de chanvre ?

DB : Dans ma région, où la rénovation est le marché principal, un client sur deux est demandeur de ce type de solutions. Et qui dit rénovation, dit réaménagement des combles sur la plupart des chantiers. Le béton de chanvre est alors la solution idéale pour s’inscrire dans l’existant, avec un fonctionnement qui change du tout au tout la qualité de vie à l’intérieur du bâti : qualité sanitaire, habitat tempéré…

 

BCB : Est-ce que ces solutions d’écoconstruction ou écorénovation évoluent ?

DB : Les procédés et les matériaux s’améliorent. Donc nous avons conforté nos connaissances au travers d’une formation, à Mende, au sein de l’Ecole Nationale du Chanvre, en Janvier 2018. C’est dire notre engagement.

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise SEE Burg

Pour toutes précisions

  • Entreprise SEE Burg – Saillagol (dpt 82) – www.burg-construction.com
  • Contact Tradical® : Frank de Barros, Conseiller Technique, tél : 06 71 93 81 32
Maison en chanvre

Quand un charpentier rencontre le béton de chanvre

Maison en chanvre : O. Emanuel est un passionné de la construction. Sa ligne de conduite: l’écoconstruction pour laisser un environnement plus sain aux générations futures. Il  a conçu et construit sa maison presque tout seul. C’est un bâtiment contemporain en ossature bois et isolation béton de chanvre. Il a à cœur d’utiliser des matériaux sains, locaux et durables. Tout le bois qu’il a utilisé provient du Morvan.

« La meilleure façon d’avoir exactement ce que je voulais, c’était de construire moi-même ma maison. Construire c’est mon métier et ma passion ! »

  • 1/2 Oscar Emanuel
  • Interview d’Oscar Emanuel le 23 04 2018 : BCB Tradical®

BCB : Qu’avez-vous fait sur ce chantier ? Où en êtes-vous?

OE : J’ai commencé la construction de ma maison en août 2017. Aujourd’hui la maison est hors d’eau, et je suis en train de poser les fenêtres et les portes.

J’ai presque tout réalisé : le relevé de terrain en 3d, la conception des plans 2D, 3D. l’étude concernant tous les matériaux, les commandes et l’établissement du budget. J’ai construit moi-même le gros œuvre, la charpente, les enveloppes -mur et toit-. En résumé, j’ai été architecte, maître d’œuvre et constructeur.

 

BCB : A qui avez-vous fait appel et pourquoi ?

OE : Mon voisin a construit aussi lui-même sa maison donc il m’a beaucoup aidé. Ensemble, nous avons fait les cadres pour les fenêtres et l’ossature pour le béton de chanvre.

J’ai également des amis qui m’ont aidé pour la maçonnerie car en Août les entreprises étaient fermées.

 

BCB : Comment sont constitués vos murs  isolants ?

OE : J’ai procédé pour partie comme je le fait habituellement, en réalisant une enveloppe de panneaux de fibres de bois, côté extérieur des parois. Je peux ainsi l’utiliser pour le coffrage du béton de chanvre que je mets en œuvre par l’intérieur. L’ossature bois

 

« Quand on pose du béton de chanvre, si on a un bon coffrage on peut faire un mur très droit avec une très belle finition »

 

BCB : Pourquoi avoir utilisé du béton de chanvre sur cette construction ?

OE : J’adore le béton de chanvre pour toutes ses qualités et ses caractéristiques : hygroscopique, sain pour l’environnement intérieur, pour la masse thermique, c’est un bon isolant ! Et je l’utilise aussi pour le contreventement.

 

BCB : Une spécificité de ce chantier ?

OE : Les grands poteaux de bois sont noyés dans le béton de chanvre. Ils sont ainsi recouverts par au moins 50 mm de matière. Comme ça le béton de chanvre aide à faire contreventement. Ce ne sont pas les normes qu’utilisent les ingénieurs !

De plus, à chaque fois que je le peux, j’utilise des matériaux écologiques comme sur ce chantier.

 

BCB : Pour vous, c’est la qualité des matériaux avant tout ?

OE : Oui, j’utilise un bois « vert », qui n’est pas du tout sec. L’avantage de ce bois est qu’il est beaucoup moins dure pour les outils, donc plus facile à travailler. C’est assez inhabituel d’utiliser du bois vert pour une construction, mais je ne vois pas de raison de ne pas l’utiliser : il est stable, apporte une esthétique unique et il est « fondu » (technique du japon). C’est aussi 4 fois moins couteux que du bois sec.

Le bois que j’ai choisi ne bouge pas en longueur mais uniquement en épaisseur. Et même la galerie poteaux/vitres qui est en bois vert ne bouge pas du tout.

 

BCB: Avec quoi allez-vous recouvrir le béton de chanvre par la suite ?

OE : Je pense appliquer un enduit naturel à la chaux. Je vais aussi laisser le béton de chanvre tel quel à certains endroits pour garder l’aspect brut de ce matériau.

 

BCB : À quels imprévus avez-vous dû faire face durant cette construction ?

OE :

  • Pour le béton de chanvre, j’ai mis moins d’eau dans le mélange et je trouve cela nettement préférable pour moi.
  • Au début du chantier, quand nous avons creusé pour faire les fondations, nous sommes tombé sur du granite !
  • Les plans de bases ont beaucoup évolué et changé pendant la construction, il faut dire que je suis un client exigeant !

 

BCB : Vous utilisez des panneaux solaires. Quels matériaux sont utilisés pour isoler le toit ?

OE : La surface de toit sud est entièrement constituée de panneaux solaires intégrés.

Pour le toit, j’ai choisi de l’isoler avec de la laine de bois et de la ouate de cellulose. Le chantier est vite sec, c’est ce qu’il faut pour des particuliers. Mais c’est plus intéressant d’utiliser le béton de chanvre, c’est sans hésiter ce que je ferai pour ma prochaine toiture.

 

BCB : Combien de temps a pris chaque étape ?

OE :

  • Terrassement : 3 semaines
  • Fondations : 3 semaines
  • Ossature bois/charpente : 4 semaines (en parallèle avec les fondations)
  • Béton de chanvre Tradical®: 15 jours pour 50 m3 à 4 personnes
  • Menuiseries : je les pose en ce moment
  • Couverture : 4 semaines
  • Les sols et l’escalier : 3 semaines

 

BCB : Est-ce que le béton de chanvre est un matériau facile à travailler ?

OE : Oui c’est très facile et  très léger, ça m’a surpris ! Pour la dernière maison que j’ai réalisée, mes parents et ma femme ont même pu m’aider, c’est dire comme c’est à la portée de tous. Le chanvre permet un chantier très léger ce n’est pas comme le béton traditionnel. À 4 personnes nous avons fait 50m3 de béton de chanvre en deux semaines, c’est assez rapide.

 

Fiche Chantier

  • MOA et MOE : O. Emanuel
  • Commune : Jalogny, dept Saône et Loire
  • Surface : 160m2,
  • Altitude : 240 m
  • Zone climatique : H1c
  • Isolation : Béton Chanvre Tradical® application mur isolant avec
    • Tradical® Thermo + Chanvribat®  : Couple de matériaux validé et conforme aux exigences performantielles demandées par les règles professionnelles/classement au feu certifié/lambda de 0.076 W/m.k certifié

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Oscar Emanuel

Pour toutes précisions

  • Entreprise Oscar Emanuel – 71250    JALOGNY – oscaremanuel@icloud.com
  • Contact Tradical® : Jean-Michel Sementery, Conseiller Technique, tél : 06 87 44 01 27
autoconstruction et chanvre

Le béton de chanvre de l’Angleterre à la France

Autoconstruction et chanvre. Oscar Emanuel est passionné par la matière bois et l’aspect charpente. Il est passé à l’écoconstruction et utilise désormais le béton de chanvre dans ses constructions. Son credo : prendre en compte l’impact environnemental et utiliser des matériaux écolos et locaux !

  • 2/2 Oscar Emanuel PORTRAIT EXPRESS
  • Interview d’Oscar Emanuel le 23 04 2018 : BCB Tradical®

BCB : Quel a été votre parcours professionnel ?

OE : J’ai appris le métier de charpentier en Angleterre mais je n’ai pas fait d’études pour ça. J’ai appris à reconnaître le bois avec mes mains : je connais les différentes espèces de bois et la façon dont il faut les travailler.

J’ai aussi une formation en numérique 3D. Pour le reste j’ai tout appris sur le tas, je suis un vrai autodidacte ! Mon père était architecte, il m’a donné la passion pour les métiers du bâtiment. Je l’aidais dans son bureau quand j’étais plus jeune.

 

BCB : Qu’est ce qui a déclenché votre orientation vers l’écoconstruction ?

« Il est très important maintenant d’utiliser des matériaux « écologiques » et locaux. Il est grand temps d’innover pour que ça devienne la norme pour nos enfants ».

Le béton de chanvre en est un bel exemple ! J’ai découvert ce matériau lors d’un salon « Ecobuild » en Angleterre. Je l’ai beaucoup utilisé dans la construction de ma maison et j’envisage de l’utiliser encore à l’avenir.

 

BCB : Vous êtes un professionnel engagé et passionné : vos ressources sont nombreuses !

OE : Oui, j’ai commencé à faire des constructions et me suis intéressé de plus en plus à l’architecture.
Maintenant je fusionne ces deux domaines. Je connais tous les processus de construction, j’ai déjà construit plusieurs maison ; c’est ce que j’aime faire les soirs et week-end.
Pour construire ma maison j’ai fait moi-même les plans/le concept. J’ai aussi fait le bureau d’étude et j’ai presque tout réalisé.
Je ne suis pas du tout un spécialiste dans chaque domaine, je suis plutôt « généraliste ».

 

BCB : Pour vous, quelles sont les qualités du béton de chanvre ?
OE : Le béton de chanvre procure avant tout une qualité d’environnement intérieur très importante. C’est un matériau  écologique, local, hygroscopique, qui sent bon. Il est très léger, résistant et facile à poser, avec peu d’eau. Toutes ces caractéristiques font de lui un très bon isolant.

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Oscar Emanuel

Pour toutes précisions

  • Entreprise Oscar Emanuel – 71250    JALOGNY – oscaremanuel@icloud.com
  • Contact Tradical® : Jean-Michel Sementery, Conseiller Technique, tél : 06 87 44 01 27
La chaux selon JT Tollot

La chaux, ça fait partie de la caisse à outils !

La chaux pour restaurer, et disposer d’un rendement chantier adapté, d’une esthétique unique, c’est le quotidien de Jean-François Tollot.

PORTRAIT EXPRESS

  • Entreprise Tollot et Fils 2/2
  • Interview de Jean-François Tollot le 07 05 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Votre formation et parcours professionnel ?

JFT : J’ai un CAP tailleur de pierre, un CAP graveur et un brevet de maitrise. J’ai beaucoup travaillé à l’étranger par la suite : Roumanie, Croatie, Bosnie, Arabie Saoudite, Liban…Je suis rentrée en France en 1996 et j’ai repris l’entreprise familiale en 2001. Je suis passionné par les pierres depuis toujours car c’est un milieu qui m’est familier ; j’ai toujours su que ce serait ma vocation.

 

BCB : Comment avez-vous découvert La chaux ?

JFT : Il n’y a pas beaucoup d’autres solutions que d’utiliser la chaux dans le patrimoine et la restauration.

« On ne peut pas travailler sans, ça fait partie de la caisse à outils ».

J’ai donc toujours travaillé avec, c’est essentiel : cela permet de poser la pierre dans les meilleures conditions possibles

 

BCB : Quels sont les types de chantier sur lesquels vous travaillez ?

JFT : Nous venons tout juste de terminer une église, on va sans doute travailler sur un fort à Epinal, on fait aussi de la rénovation pour la SNCF… Au final,  les chantiers sont très variés.

« On aime bien les moutons à 5 pattes »

 

BCB : Vous êtes mobile ?

JFT : On va jusqu’à 60 km, 70 km maximum si c’est un chantier intéressant. On essaie de ne pas dépasser une heure de route. Tollot & fils, c’est aussi une histoire de famille, avec le frère qui intervient en maçonnerie et gros-œuvre…

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Tollot & Fils

Pour toutes précisions

  • Entreprise Tollot et Fils (depuis 1860) – Chemin du Sauce – 88350 Fréville – Tollotfils@orange.fr
  • Contact Tradical® : Jean-Michel Sementery, Conseiller Technique, tél : 06 87 44 01 27
Restaurer à la chaux selon JF Tolloot

Restaurer à la chaux un château fin XIXè, l’évidence

Le château de Damblain est une propriété familiale qui fait l’objet d’une transformation en chambres d’hôtes. L’architecte, suite à l’appel d’offre, a retenu l’entreprise Tollot pour Restaurer à la chaux ce bâtiment patrimonial. Cette entreprise familiale existe depuis 1860, et restaure église, presbytère, habitat vernaculaire, etc. sur sa région.

  • Entreprise Tollot et Fils 1/2
  • Interview de Jean-François Tollot le 07 05 2018 : BCB Tradical®

Restaurer à la chaux

BCB : Quel a été votre rôle dans cette rénovation ?

Jean-François Tollot : Nous avons effectué la rénovation intérieure et extérieure du château.

  • Pour la rénovation intérieure : nous avons démoli puis transformé les murs et planchers, et refait ponctuellement des enduits.
  • Pour la rénovation extérieure : nous avons nettoyé l’ensemble des pierres de taille et réalisé des enduits pour une surface totale de 700 m2 environ. Nous utilisons toujours du sable de rivière 0/4 provenant de Moselle. Il est coloré, un peu rosé et donne sa teinte à l’enduit.

C’est un gros chantier mais nous en avons l’habitude.. Au final, c’est plus d’une année de travaux pour notre entreprise.

 

BCB : Quel est le phasage du chantier ?

JFT : Les propriétaires ont fait refaire toutes les toitures y compris la charpente, de notre côté nous avons refait les cheminées : c’était la première étape de cette rénovation.

On a ensuite fait la partie intérieure, et une fois les façades extérieures terminées, nous ferons les terrasses.

 

BCB : Pourquoi avoir utilisé de la chaux sur ce chantier ? Quel est son usage ?

JFT : Nous ne travaillons qu’avec de la chaux Tradical® et ce, depuis une dizaine d’années. Ce matériau a des atouts non négligeables : de la maniabilité et de la durabilité dans le temps !

J’ai utilisé cette chaux pour ses performances techniques mais aussi pour son aspect décoratif (intérieur et extérieur du château)

 

BCB : La chaux appliquée en projection machine, quel en est l’intérêt ?

JFT : On utilise une machine pour appliquer la chaux, je l’ai d’ailleurs adaptée moi-même. L’intérêt est grand : la rapidité d’exécution, la main d’œuvre, régularité de l’application =  un gain de temps important.

 

BCB : Malgré votre métier, est-ce que vous avez eu à gérer des imprévus ?

JFT : En effet, on a eu beaucoup de mal à nettoyer la pierre (c’est de la pierre de grès). Il y avait plusieurs couches de peinture dessus, c’était très compliqué à décaper.

 

BCB : Pouvez-vous nous faire une synthèse des points clés ?

JFT : Comme tous les chantiers, il faut une bonne préparation, un bon échafaudage (des bons outils), une bonne organisation et des panneaux de façades pas très grands. C’est l’intérêt des édifices anciens conçus avec des modénatures qui sont là pour décorer mais aussi pour faciliter la réalisation des ouvrages.

 

BCB : Avez-vous réalisé des interventions spécifiques ?

JFT : Nous avons réparé et changé des pierres (très ponctuellement). Quand la pierre est détériorée, fendue, desquamée, on la change.

 

Fiche chantier :

  • Maîtrise d’ouvrage : Privée
  • Maîtrise d’œuvre : Marsal Rousselot Architectes – 37 rue Jeanne d’Arc -88000 Vittel – http://www.marsalrousselot.com/contact/
  • Entreprise : Tollot & Fils (depuis 1860) – Chemin du Sauce – 88350 Fréville
  • Bâtiment fin XIXème avec une surface doublée en 1907 / Localisation : Vosges
  • Enduit traditionnel à la chaux Tradical® sur 700 m²
    • Gobetis/Corps d’enduit : avec Tradical® Bâtir + sable
    • Enduit de finition : avec Tradical® PF 80 + sable

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Tollot & Fils

Pour toutes précisions

  • Entreprise Tollot et Fils – Chemin du Sauce – 88350 Fréville – Tollotfils@orange.fr
  • Contact Tradical® : Jean-Michel Sementery, Conseiller Technique, tél : 06 87 44 01 27
ERP 2 morin - mur en béton de chanvre Tradical

Béton de chanvre pour un ERP centre d’accueil et de loisirs

La Brie se dote d’un ERP qui fait le choix de l’innovation avec le béton de chanvre.

Ce bâtiment symbolise la dynamique en cours à la Ferté Gaucher. La communauté de commune a validé la construction d’un lieu d’accueil à la fois pour la petite enfance et pour les loisirs. Partageant l’espace entre unités de vie, restauration, cuisine, jardin… 3a2u architectes et la Maîtrise d’ouvrage, au-delà du programme qui mutualise différentes activités, ont opté pour des solutions constructives en phase avec le « produire local ». L’entreprise Burin-Penet, elle aussi locale, est responsable du lot béton de chanvre.

  • Burin-Penet 1/3
  • Interview de Sébastien Burin le 11 04 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Vous êtes de jeunes entrepreneurs et vous intégrez la solution béton de chanvre en standard dans votre offre

SB : Ce matériau dispose d’un potentiel unique en combinant performances thermiques et environnementales. Nous maîtrisons sa mise en œuvre aussi bien en rénovation qu’en construction. Ce qui nous a permis de répondre en sous-traitance pour ce chantier. Celui-ci représente bien la prise de conscience actuelle de l’ensemble des acteurs concernant l’importance de la qualité des matériaux pour s’assurer de la durée de vie des ouvrages.

 

BCB : Comment définiriez-vous la solution béton de chanvre ?

SB : Ce matériau répond à notre démarche :

« Il est essentiel d’avoir le minimum de matériaux pour concevoir un mur performant».

On évite ainsi la multiplication des couches de matériaux et donc multiplication des opérations. Notre objectif est de réaliser des ouvrages homogènes. Un mur type c’est une ossature bois enrobée par le béton de chanvre dans l’épaisseur requise. Rien de plus simple. Pour ce chantier la finition extérieure sera un enduit de chaux donc en parfaite cohérence de fonctionnement.

 

BCB : Sur ce bâtiment, il y a d’autres matériaux qui constituent l’enveloppe.

SB : Oui, et là le béton de chanvre démontre sa capacité d’adaptation au projet des architectes qui emploient également des solutions voie sèche.

 

BCB : Vous évoquiez l’aspect finition extérieure, qu’en est-il pour l’intérieur ?

SB : On utilise la solution du coffrage perdu, fixé côté intérieur. Cela permet à la fois de projeter le béton de chanvre sur ce support et d’utiliser ce même support pour recevoir la finition intérieure (peinture minérale).

L’astuce mise en place sur ce chantier a consisté à rapporter une ossature secondaire intermédiaire. Elle présente un double avantage en permettant :

  • Une  conception de l’ossature bois principale selon les modalités de calcul habituelles, avec les tolérances dimensionnelles usuelles.
  • Un ajustement parfait à la pose des panneaux hauteur d’étage, qui constituent le coffrage perdu, sur cette ossature secondaire aux entre-axes et tolérances dimensionnelles mieux adaptés.

En désolidarisant ce support de la structure principale, on gomme la transmission des mouvements des parois (dilatation/contraction de l’ossature bois) au support de finition. On évite ainsi l’apparition de désordre esthétique (microfissure ou fissure).

 

BCB : Comment se déroule la mise en place du béton de chanvre ?

SB : On reste sur une application classique avec ce matériau. La projection machine se fait avec 3 opérateurs :

  • Un pour alimenter en matériau (chaux et chanvre), en eau et régler les débits
  • Un autre pour gérer la lance pour l’application du béton de chanvre proprement dite
  • Et un dernier pour égaliser les supports ou régler les épaisseurs à l’avancement.

Le rendement est de 10 m3 jour en moyenne, uniquement pour la projection en 28 cm sur une hauteur de 4m, sans compter les préparations connexes.

Le bâtiment est programmé pour une ouverture fin 2018.

 

Fiche chantier ERP

  • Maitrise d’ouvrage : Communauté de communes des 2 Morin
  • Maitrise d’œuvre : 3a2u Architectes – Olivier Neyraud architecte – 77100 Meaux
  • Entreprise Gros-œuvre : Canard-Bâtiment  – 77 Coulommiers
  • Superficie bâtiment : 1100m²
  • Béton de Chanvre Tradical® : 120 m² en application mur isolant

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Burin-Penet

 

Pour toutes précisions

  • Entreprise Burin-Penet : 77169 Boissy-Le-Châtel / www.burin-penet.fr
  • Contact Tradical® : Xavier Héron, Conseiller Technique, tél : 06 37 79 13 62
entreprise Burin-Penet spécialiste béton de chanvre

PORTRAIT EXPRESS de l’entreprise Burin-Penet

Sébastien et Maxime Burin représentent la 2ème génération de cette entreprise à s’impliquer dans les solutions Béton de Chanvre. Où comment combiner éthique, bâtiment et carnet de commandes.

  • Burin-Penet 2/3
  • Interview de Sébastien Burin le 11 04 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Vous représentez la 2ème génération Burin-Penet qui fait du Tradical®, et notamment du béton de chanvre.

SB : Et nous sommes la 3ème génération à œuvrer dans le bâtiment, puisque  c’est notre grand-père qui a créé l’activité, transmise à notre mère qui nous a fait franchir le cap vers le biosourcé en comprenant rapidement l’intérêt de maîtriser le béton de chanvre. Toute l’entreprise a été formée à ses applications il y a 7 ans. Depuis moi-même et mon frère Maxime Burin avons repris l’entreprise familiale et développons cette orientation biosourcée.

 

BCB : Pourquoi ce matériau plus particulièrement ?

SB : Le béton de chanvre s’inscrit dans notre démarche globale qui consiste à valoriser le terroir, le territoire, l’architecture locale et les matériaux locaux. Notre quotidien, c’est la restauration des longères de la Brie, les fermes en meulière. Leurs formes sont pour ainsi dire minimalistes, mais ce sont justement cette simplicité et cette cohérence constructive qui leur permettent de traverser le temps. On y réemploie des briques, des tomettes fabriquées en local comme pour les tuiles plates 16 x28 de la Tuilerie Thibault.

 

BCB : Dans quel domaine avez-vous fait vos armes ?

SB : J’ai un BTS Aménagement et Finition ce qui m’a permis d’être conducteur de travaux dans une entreprise qui traitait essentiellement d’isolation. Mon frère lui dispose d’un BTS Bâtiment qui l’a amené à conduire des chantiers de gros-œuvre. Nos formations et expériences mises en commun nous permettent de répondre à de très nombreuses configurations de chantiers.

 

BCB : Valoriser le terroir architectural : entreprise de mise en œuvre

SB : On n’a de cesse de s’informer sur tout ce qui est Culture Bâtiment : nouvelles techniques, technologies, les savoir-faire. Nous faisons une vraie sélection de produits, de sous-traitants qui doivent répondre à notre besoin d’éthique. Notre credo,y compris pour nos clients, c’est :

 

« Avoir conscience de la qualité de ce que l’on achète »

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Burin-Penet

 

Pour toutes précisions

  • Entreprise Burin-Penet : 77169 Boissy-Le-Châtel / www.burin-penet.fr
  • Contact Tradical® : Xavier Héron, Conseiller Technique, tél : 06 37 79 13 62
show-room Burin-Penet spécialiste béton de chanvre

Un show-room pour restituer l’éthique Burin-Penet

L’objectif essentiel est de valoriser la démarche qualitative des solutions proposées par l’entreprise et son engagement pour y parvenir. Sébastien et Maxime dotent ainsi leur entreprise d’un outil pour montrer à l’échelle 1 : matériaux, esthétiques et techniques.

  • Burin-Penet 3/3
  • Interview de Sébastien Burin le 11 04 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Comment valorisez-vous votre démarche qualitative ?

SB : Nous investissons dans la création d’un grand show-room sur la Ferté-Gaucher. Nous avons acquis un ancien garage auto au caractère impersonnel. Nous le restructurons complètement pour y mettre en place toutes les solutions techniques traditionnelles ou innovantes et matériaux que nous apportons sur nos chantiers.

 

BCB : Justement, quels sont les travaux que vous avez réalisés ?

SB : Concernant les parois principales conservées, nous avons pioché les anciens enduits ciments des années 70 pour revenir au support minéral initial en laissant les pierres apparentes. Nous avons refait la charpente qui reçoit des tuiles du pays.  Les façades elles seront enduites à pierres vues. Là, on est dans le périmètre classique de la rénovation

 

BCB : Mais vous allez plus loin en fait pour la partie biosourcée !

SB : On profite en effet des grandes hauteurs du bâtiment pour reconfigurer le lieu en y construisant des modules habitables, suivant la notion de boites dans la boite. Et là nous réalisons des murs de séparation en béton de chanvre. D’autres murs neuf à réaliser en jonction avec les parois donnant sur l’extérieur seront en pierres calcaires blanches. Cela nous permet de décliner une palette de matériaux et de fonctions respectant l’ancienne enveloppe du bâtiment et sa nouvelle configuration interne.

 

BCB : Vous êtes en train de créer la notion de « show-room dynamique » !

SB : Oui, ce site permettra tout simplement à nos futurs clients de tester à l’échelle 1 le confort qu’apportent les technologies naturelles. Une fois fini, quand on franchira la porte d’entrée, on découvrira un lieu totalement réaménagé avec 4 grands appartements configurés autour d’un patio. Ces habitations alterneront mise en location touristique et rôle d’appartements témoins.

 

« Nous avons créé le concept de show-room en tant que lieu de travail/de démonstration/d’habitation »

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Burin-Penet

 

Pour toutes précisions

  • Entreprise Burin-Penet : 77169 Boissy-Le-Châtel / www.burin-penet.fr
  • Contact Tradical® : Xavier Héron, Conseiller Technique, tél : 06 37 79 13 62
article béton de chanvre actu.fr pour ERP 2 morin

Centre d’accueil et de loisirs en béton de chanvre

La communauté de communes des 2 morin (dpt 77) mise sur l’innovation avec le béton de chanvre pour son nouveau centre d’accueil et de loisirs.

Voir l’article de actu.fr

béton de chanvre pour un ERP aux 2 morin

béton de chanvre pour un ERP aux 2 morin

Pour aller plus loin sur cette réalisation

 

Pour toutes précisions

  • Entreprise Burin-Penet : 77169 Boissy-Le-Châtel / www.burin-penet.fr
  • Contact Tradical® : Xavier Héron, Conseiller Technique, tél : 06 37 79 13 62
faux marbre 1875 sur Gallica

Au cœur du trompe-l’œil et du décor

En 1875, E. Berthelon et N. Glaise publient un recueil regroupant les grands classiques du faux marbre, du filage, des profils de moulures, volets et appareillage de briques. Un ensemble de représentations pour la mise en scène de nos lieux de vie.

Parcourir l’album sur Gallica

velit, ut risus lectus commodo Praesent elit. ut