L’IMPORTANCE D’UNE CHAUX ANTI-SALPETRE

L'importance d'une chaux anti-salpetre

La chaux pouzzolanique : toujours indispensable pour restaurer des façades dont les murs sont sujets à des remontées capillaires, ou exposés aux embruns…

 

Les désordres

Traces de salpêtre, efflorescences, dégradations d’enduits ou de maçonneries sur des zones homogènes, plus ou moins hautes, généralement au départ du sol, en extérieur mais également en intérieur (cave, entresol, rdc…)

Pourquoi ?

Les murs sont soumis à de nombreuses sollicitations, externes ou internes.

  • Les sels naturellement présents dans le sol migrent par capillarité dans l’épaisseur des murs, car sur le bâti ancien, il n’y a pas de rupture de capillarité.
  • L’eau de pluie peut rebondir sur le revêtement de sol extérieur (goudron, ciment…) et rejaillir sur la base du mur et l’user du fait de la répétition de ce phénomène
  • L’eau de pluie au sol, peut également être dirigée vers la base du mur à cause d’une mauvaise pente donnée au trottoir ou au sol extérieur, d’une manière générale…

Les conséquences

 

Les pierres maçonnées peuvent se déchausser, l’enduit s’effriter, jusqu’à « tomber » pour ses parties solliciter. Le mur n’est plus protégé de l’eau de pluie qui va s’infiltrer facilement dans la paroi, et en augmenter les désordres.

Le rôle essentiel du soubassement et du pied de mur

C’est la raison pour laquelle on peut constater que l’ensemble des édifices du patrimoine anticipait cet aspect « destructeur » (pour le moyen et long terme) de l’action de l’eau en intégrant un soubassement ou pied de mur en surépaisseur, conçu en fonction des pratiques locales et des matériaux disponibles pour construire.

Cette notion « en surépaisseur» était et reste un moyen purement esthétique et simple pour délimiter une zone que l’on sait davantage sollicitée. Et le fait qu’elle soit clairement marquée permet une réfection partielle, donc moins onéreuse,  de la façade sans trace de reprise disgracieuse !

Valoriser l’esthétique

Dans tous les cas, ce traitement donne une assise visuelle au dessin général du bâtiment, et il ne fait que conforter l’esthétique des façades.

 

Soigner la base des murs pour traverser le temps

Pour préparer in-situ un mortier résistant aux sels. Tradical® a fait le choix de concevoir une chaux PZ qui apporte une longévité avérée aux ouvrages, du maçonnage jusqu’à la finition.

3 raisons de choisir PZ
  • Une seule chaux quel que soit la dureté du matériau à maçonner et/ou enduire
  • Compatibilité avec tous les sables locaux
  • Mise en œuvre manuelle ou machine

Ils en sont satisfaits

Maison à Palavas les flots : Les remontées capillaires sont inhérentes au système constructif de cette maison traditionnelle sise dans une ville de bord de mer. Le phénomène est amplifié du fait d’un trottoir goudronné qui reconcentre la présence des sels dans les parois du bâti. Tradical® PZ joue à plein son rôle de filtre et permet de mettre en place une finition résistante au rejaillissement des eaux de pluies au niveau du sol. Une garantie de tenue dans le temps

Maison Creusoise : En raison de la présence de salpêtre sur les murs périphériques et les murs de refend, Tradical® PZ a été mis en place en intérieur sur une hauteur de 2 m, pour recevoir ensuite un Enduit Chanvre Tradical®.

Chaux Tradical anti-salpêtre

Tradical PZ

  • Chaux grise.
  • Chaux de construction de classe HL 5, selon la norme des chaux de construction NF EN 459
  • Pour maçonner à la chaux,
  • Pour corps d’enduit et finition
  • Application manuelle et machine
PZ 3D copie

Un projet, une Question… Contactez nous

Besoin de contacter des entreprises
partenaires et spécialistes ?

Nous répondons à votre demande dans les 24 à 48 heures.

20c997b96e93d670479916a72e2f4263FFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF