Pas à pas chantier

Restauration béton de chanvre

Restauration béton de chanvre par un Maître artisan

Henri Boige a intégré le biosourcé comme une évidence dans cette restauration béton de chanvre. Ou comment marier gros-œuvre et isolation naturelle comme une évidence.

Interview de Mme Boige le 23 05 2018 par BCB Tradical® et intervention de Mr Henri Boige le 13 Juin à la 6ème Rencontre Régionale  Tradical® à Sayat (63)

 

BCB : Il s’agit ici davantage d’une reconstruction que d’une restauration

Henri Boige : On est parti d’un tas de pierre. On a déposé ce qui restait de la toiture de cette ancienne maison vigneronne. On a réutilisé ses pierres en les complétant avec des pierres de démolition.

 

BCB : La place de la chaux dans cette aventure ?

HB : On a tout rebâti à la chaux. Et quand il ne s’agissait pas de murs, on a utilisé du béton de chanvre en toiture, en Doublage intérieur, en extérieur.

Chaque solution à la chaux trouve sa place pour bâtir ou isoler

BCB : Le registre de votre intervention est donc très étendu sur ce chantier

HB : On a reconstruit des murs, posé des têtes de murs, modifié ou créé des ouvertures, en respectant les modes opératoires locaux. On a également recréé une génoise sur 3 rangs en gérant l’arrondi pour passer de la façade principale à la façade latérale. On réalise même de la fausse pierre avec une formulation « maison » à base de ciment, que nous retaillons à la boucharde, et dont le résultat est à s’y méprendre ! Technique employée pour cette maison au niveau des chaines d’angles et du poteau présent sur la terrasse.

BCB : Vous innovez également pour la partie Restauration béton de chanvre ?

HB : Pour apporter le meilleur confort thermique à la maison, nous avons mis en place un plancher béton standard mais pour lequel nous avons réalisé un hourdi en béton de chanvre. L’objectif étant d’éviter la perte de chaleur à l’étage. Ce principe permet aussi d’isoler le vide sanitaire.

 

BCB : Vous avez intégré le béton de chanvre pour d’autres phases du chantier ?

HB : On l’a utilisé en toiture. De fait, quand nous avons réalisé la charpente, on a posé des lambris pour faire office à la fois de sous-face finie et de coffrage perdu pour recevoir l’isolation toiture en béton de chanvre.

Nous avons utilisé ce même matériau biosourcé pour isoler par l’extérieur certains murs des façades recevant une finition à la chaux. De même en intérieur où quelques parois recevaient un doublage isolant béton de chanvre, tandis que d’autres murs étaient jointoyés ou enduits.

 

BCB : Que représente ce chantier pour vous ?

HB : Le chantier s’est déroulé sur 3 à 4 années. On en a fait la vitrine de nos savoir-faire en utilisant de très nombreuses techniques ajustées aux ouvrages à réaliser. À noter que le béton de chanvre en projection machine se planifie comme n’importe quelle autre opération.

 

Fiche chantier Restauration béton de chanvre

  • MOA : privé
  • MOE : AML ARCHITECTURE  – Anne Marie LOPEZ
  • Entreprise : Henri Boige | www.boigehenri.com
  • Travaux réalisés :
    • Maçonnage : Tradical® PF 55 + sable local | Chaux de classe FL B 5, conforme à la norme des chaux de construction NF EN 459.
    • Isolation thermique : Béton de chanvre Tradical®.
    • Tradical® Thermo + Chanvribat® | masse volumique 280 kg/m3 |λ = 0.076 W/m.k |classement au feu B-S1, d0 (valeurs certifiées).
    • Enduit à la chaux : Tradical® PF 80 + sable local | Chaux de classe FL A 2 , conforme à la norme des chaux de construction NF EN 459.

Pour aller plus loin : Portrait de Henri Boige

Votre contact
Mickaël Sartout : Conseiller Technique Tradical®, tél 06 07 40 61 06, mickael.sartout@lhoist.com

amélioration acoustique

Amélioration acoustique et béton de chanvre

Le béton de chanvre pour l’amélioration acoustique d’une cantine scolaire. Guillaume Thoinet a restauré de main de maître cet espace que l’on sait d’ordinaire bruyant, en conservant sont cachet unique.

6è Rencontre Régionale Tradical® : intervention de Guillaume Thoinet, le 13 Juin 2018

 

BCB : Comment se présente le lieu ?

Guillaume Thoinet : Dans cette école de Riom, la cantine est composée de 3 salles distinctes. Le lieu est classé

 

BCB : Quel avantage apporte le béton de chanvre par rapport à d’autres solutions ?

GT : On a tout simplement pu s’adapter avec une grande facilité à la géométrie des pièces. Si on avait mis en place un faux plafond classique, on aurait fait disparaitre les voutes. De plus le positionnement des plaques de plâtre aurait contraint à modifier les ouvertures. Bref que des points négatifs, avec une perte d’identité pour conséquence.

 

Avec le béton de chanvre, respect parfait des formes, des ouvertures

 

BCB : le choix de la solution arrêté, quel a été le déroulé du chantier ?

GT : Nous avons traité 220 m² en doublage isolant béton de chanvre, en 8 cm d’épaisseur, puis complété par 3 cm d’enduit hygrothermique. Le doublage isolant s’est fait en Décembre sur 3 semaines (de la préparation à la mise en place), en projection mécanique. Puis nous avons enchainé la finition en Janvier.

 

BCB : Avez-vous rencontrez des difficultés particulières ?

GT : Il nous a fallu procéder à un réglage précis de la machine pour la projection du béton de chanvre sur les voutes, afin de disposer d’une adhérence parfaite du mélange sur le support.
En dehors de ce point, tout est simplifié au contraire, puisque ce matériau nous permet d’épouser les formes et enlève du coup toute les contraintes dimensionnelles qu’on aurait pu rencontrer avec des solutions classiques.

 

BCB : Quels sont les retours concernant l’amélioration acoustique ?

GT : On a constaté à la réception de l’ouvrage une très forte amélioration dans ce domaine. La livraison est récente, donc on attend avec impatience un retour après ces quelques mois d’utilisation.

Pour en savoir plus sur Guillaume Thoinet : son portrait 

Fiche chantier

  • MOA : public
  • Entreprises : Guillaume Thoinet – 63410 Manzat – son Facebook
  • Avec l’appui de l’entreprise de Laurent Seguin
  • Isolation thermique et phonique : Béton de chanvre Tradical® en Doublage isolant
    • Tradical® Thermo + Chanvribat® | masse volumique 280 kg | l : 0,076 W/m.k | classement au feu B-s1, d0 (valeurs certifiées)
    • Enduit hygrothermique : Tradical® Bâtir + Chanvribat® | classement au feu A2-s1, d0 (valeur certifiée)
isoler ses combles

Isoler ses combles pour être au frais naturellement

La toiture est source de perte d’efficacité thermique en hiver et en été. Donc isoler ses combles est l’acte premier à réaliser en rénovation. Avec comme conséquence immédiate de réduire fortement le coût énergétique en supprimant le besoin de climatisation en été.

Nous avons échangé sur le sujet avec Dominique Burg, un spécialiste de la rénovation écomatériaux, établi aux portes du Quercy. Ce territoire préservé écologiquement l’a amené tout naturellement sur les solutions bétons de chanvre, pour être en phase avec l’engagement de ses clients.

Il construit également. La maison en cours est l’occasion pour lui de tester différents modes opératoires pour gagner en efficacité chantier avec ce type de matériau.

  • 1/2 Entreprise SEE Burg
  • Interview de Dominique Burg le 14 05 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Pourquoi vous accordez une telle importance à la qualité d’isolation des combles ?

Dominique Burg : Dans notre région, le facteur ensoleillement est important avec des températures moyennes en été autour de 30°C. Donc pour gagner en confort, je milite pour la mise en place d’une isolation efficace en cette période qui soit capable de neutraliser la surchauffe.

Bénéficier de combles aménagés confortables à vivre est un vrai plus pour un propriétaire. Et ma démarche consiste justement à proposer une solution sans impact environnemental, et sans coût énergétique.

Le béton de chanvre dans ces conditions est la réponse idéale pour isoler ses combles.

 

BCB : Vous aviez essayé d’autres solutions sur de précédents chantiers ?

DB : J’ai utilisé effectivement des isolants légers, ouate, laine…mais cela ne fonctionne pas en été. Si on ne dispose pas de climatisation, les combles aménagés ne sont pas utilisables. En sachant que la climatisation demande un entretien important. Et climatiser implique de la consommation énergétique.

On ne peut pas consommer plus d’énergie en été qu’en hiver. La question qui se pose est bien celle du comment refroidir. Les gens cherchent une qualité de vie dans le bâti.

Et le béton de chanvre est aussi efficace en été qu’en hiver

 

BCB : Comment organisez-vous la mise en œuvre ?

DB : Nous profitons de ce chantier pour tester des modes d’applications différents. Toujours dans l’objectif de l’efficacité chantier. Ainsi nous avons comparé les temps de mise en œuvre entre une solution projection machine du béton de chanvre et une préparation en centrale à béton mobile + mise en place avec un godet télescopique.

 

BCB : Quelles différences notoires ressortent de ces 2 process ?

DB : Pour la projection machine nous avons mis le matériel en hauteur afin de diminuer la longueur de tuyau et de le laisser le plus horizontal possible. Et ce, afin de disposer du meilleur rendement possible qui est de 3 m3/h.

Pour la centrale à béton mobile, on fonctionne complètement différemment puisqu’on prépare une grosse quantité de béton de chanvre, jusqu’à 40 m3 à l’heure. Le mélange chaux Tradical® + chanvre Chanvribat® + eau est très qualitatif. Le rendement réel étant cadencé ici par le rythme de mise en place du béton de chanvre en toiture

 

BCB : Comment traitez-vous l’aspect coffrage perdu ?

DB : Là aussi, j’en profite pour tester 2 solutions bien différentes. Dans un cas j’ai un coffrage perdu réalisé avec des panneaux type panneau hauteur d’étage. L’avantage est qu’on peut réaliser directement la finition sur ces supports. Dans le 2è cas, j’ai fait mettre en place des voliges en peuplier. Ce support est plus résistant, et présente également l’avantage de dissocier la finition du coffrage perdu et donc de la mise en œuvre du béton de chanvre

 

BCB : Vous vous êtes également programmé pour les autres composantes de la maison ?

DB : Nous allons comparer les 2 types de mises en œuvre également pour la réalisation des murs isolants sur 120 m² et des chapes isolantes en béton de chanvre Tradical®. Nous mettrons en place une finition extérieure enduit chaux + sable. En intérieur, nous allons panacher enduits chanvre hygrothermique et enduits terre + chaux. Le chauffage sera assuré par un poêle de masse.

Et la maison sera bientôt prête pour démontrer toute son efficacité aussi bien cet été que dans les saisons à suivre

 

Fiche Chantier 

  • MOA et MOE : Dominique Burg
  • Commune : Saillagol (dpt 82)
  • Surface : 160m2,
  • Altitude : 300 m
  • Zone climatique : H2c
  • Isolation : Béton Chanvre Tradical® application Toiture / Mur / Chape
    • Avec Tradical® Thermo + Chanvribat®
      • Couple de matériaux validé et conforme aux exigences performantielles demandées par les règles professionnelles
      • Classement au feu certifié
      • Lambda certifié de 0.056 W/m.k pour isoler ses combles et 0.076 W/m.k en mur

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise SEE Burg

Pour toutes précisions

  • Entreprise SEE Burg – Saillagol (dpt 82) – www.burg-construction.com
  • Contact Tradical® : Frank de Barros, Conseiller Technique, tél : 06 71 93 81 32
Maison en chanvre

Quand un charpentier rencontre le béton de chanvre

Maison en chanvre : O. Emanuel est un passionné de la construction. Sa ligne de conduite: l’écoconstruction pour laisser un environnement plus sain aux générations futures. Il  a conçu et construit sa maison presque tout seul. C’est un bâtiment contemporain en ossature bois et isolation béton de chanvre. Il a à cœur d’utiliser des matériaux sains, locaux et durables. Tout le bois qu’il a utilisé provient du Morvan.

« La meilleure façon d’avoir exactement ce que je voulais, c’était de construire moi-même ma maison. Construire c’est mon métier et ma passion ! »

  • 1/2 Oscar Emanuel
  • Interview d’Oscar Emanuel le 23 04 2018 : BCB Tradical®

BCB : Qu’avez-vous fait sur ce chantier ? Où en êtes-vous?

OE : J’ai commencé la construction de ma maison en août 2017. Aujourd’hui la maison est hors d’eau, et je suis en train de poser les fenêtres et les portes.

J’ai presque tout réalisé : le relevé de terrain en 3d, la conception des plans 2D, 3D. l’étude concernant tous les matériaux, les commandes et l’établissement du budget. J’ai construit moi-même le gros œuvre, la charpente, les enveloppes -mur et toit-. En résumé, j’ai été architecte, maître d’œuvre et constructeur.

 

BCB : A qui avez-vous fait appel et pourquoi ?

OE : Mon voisin a construit aussi lui-même sa maison donc il m’a beaucoup aidé. Ensemble, nous avons fait les cadres pour les fenêtres et l’ossature pour le béton de chanvre.

J’ai également des amis qui m’ont aidé pour la maçonnerie car en Août les entreprises étaient fermées.

 

BCB : Comment sont constitués vos murs  isolants ?

OE : J’ai procédé pour partie comme je le fait habituellement, en réalisant une enveloppe de panneaux de fibres de bois, côté extérieur des parois. Je peux ainsi l’utiliser pour le coffrage du béton de chanvre que je mets en œuvre par l’intérieur. L’ossature bois

 

« Quand on pose du béton de chanvre, si on a un bon coffrage on peut faire un mur très droit avec une très belle finition »

 

BCB : Pourquoi avoir utilisé du béton de chanvre sur cette construction ?

OE : J’adore le béton de chanvre pour toutes ses qualités et ses caractéristiques : hygroscopique, sain pour l’environnement intérieur, pour la masse thermique, c’est un bon isolant ! Et je l’utilise aussi pour le contreventement.

 

BCB : Une spécificité de ce chantier ?

OE : Les grands poteaux de bois sont noyés dans le béton de chanvre. Ils sont ainsi recouverts par au moins 50 mm de matière. Comme ça le béton de chanvre aide à faire contreventement. Ce ne sont pas les normes qu’utilisent les ingénieurs !

De plus, à chaque fois que je le peux, j’utilise des matériaux écologiques comme sur ce chantier.

 

BCB : Pour vous, c’est la qualité des matériaux avant tout ?

OE : Oui, j’utilise un bois « vert », qui n’est pas du tout sec. L’avantage de ce bois est qu’il est beaucoup moins dure pour les outils, donc plus facile à travailler. C’est assez inhabituel d’utiliser du bois vert pour une construction, mais je ne vois pas de raison de ne pas l’utiliser : il est stable, apporte une esthétique unique et il est « fondu » (technique du japon). C’est aussi 4 fois moins couteux que du bois sec.

Le bois que j’ai choisi ne bouge pas en longueur mais uniquement en épaisseur. Et même la galerie poteaux/vitres qui est en bois vert ne bouge pas du tout.

 

BCB: Avec quoi allez-vous recouvrir le béton de chanvre par la suite ?

OE : Je pense appliquer un enduit naturel à la chaux. Je vais aussi laisser le béton de chanvre tel quel à certains endroits pour garder l’aspect brut de ce matériau.

 

BCB : À quels imprévus avez-vous dû faire face durant cette construction ?

OE :

  • Pour le béton de chanvre, j’ai mis moins d’eau dans le mélange et je trouve cela nettement préférable pour moi.
  • Au début du chantier, quand nous avons creusé pour faire les fondations, nous sommes tombé sur du granite !
  • Les plans de bases ont beaucoup évolué et changé pendant la construction, il faut dire que je suis un client exigeant !

 

BCB : Vous utilisez des panneaux solaires. Quels matériaux sont utilisés pour isoler le toit ?

OE : La surface de toit sud est entièrement constituée de panneaux solaires intégrés.

Pour le toit, j’ai choisi de l’isoler avec de la laine de bois et de la ouate de cellulose. Le chantier est vite sec, c’est ce qu’il faut pour des particuliers. Mais c’est plus intéressant d’utiliser le béton de chanvre, c’est sans hésiter ce que je ferai pour ma prochaine toiture.

 

BCB : Combien de temps a pris chaque étape ?

OE :

  • Terrassement : 3 semaines
  • Fondations : 3 semaines
  • Ossature bois/charpente : 4 semaines (en parallèle avec les fondations)
  • Béton de chanvre Tradical®: 15 jours pour 50 m3 à 4 personnes
  • Menuiseries : je les pose en ce moment
  • Couverture : 4 semaines
  • Les sols et l’escalier : 3 semaines

 

BCB : Est-ce que le béton de chanvre est un matériau facile à travailler ?

OE : Oui c’est très facile et  très léger, ça m’a surpris ! Pour la dernière maison que j’ai réalisée, mes parents et ma femme ont même pu m’aider, c’est dire comme c’est à la portée de tous. Le chanvre permet un chantier très léger ce n’est pas comme le béton traditionnel. À 4 personnes nous avons fait 50m3 de béton de chanvre en deux semaines, c’est assez rapide.

 

Fiche Chantier

  • MOA et MOE : O. Emanuel
  • Commune : Jalogny, dept Saône et Loire
  • Surface : 160m2,
  • Altitude : 240 m
  • Zone climatique : H1c
  • Isolation : Béton Chanvre Tradical® application mur isolant avec
    • Tradical® Thermo + Chanvribat®  : Couple de matériaux validé et conforme aux exigences performantielles demandées par les règles professionnelles/classement au feu certifié/lambda de 0.076 W/m.k certifié

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Oscar Emanuel

Pour toutes précisions

  • Entreprise Oscar Emanuel – 71250    JALOGNY – oscaremanuel@icloud.com
  • Contact Tradical® : Jean-Michel Sementery, Conseiller Technique, tél : 06 87 44 01 27
La chaux selon JT Tollot

La chaux, ça fait partie de la caisse à outils !

La chaux pour restaurer, et disposer d’un rendement chantier adapté, d’une esthétique unique, c’est le quotidien de Jean-François Tollot.

PORTRAIT EXPRESS

  • Entreprise Tollot et Fils 2/2
  • Interview de Jean-François Tollot le 07 05 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Votre formation et parcours professionnel ?

JFT : J’ai un CAP tailleur de pierre, un CAP graveur et un brevet de maitrise. J’ai beaucoup travaillé à l’étranger par la suite : Roumanie, Croatie, Bosnie, Arabie Saoudite, Liban…Je suis rentrée en France en 1996 et j’ai repris l’entreprise familiale en 2001. Je suis passionné par les pierres depuis toujours car c’est un milieu qui m’est familier ; j’ai toujours su que ce serait ma vocation.

 

BCB : Comment avez-vous découvert La chaux ?

JFT : Il n’y a pas beaucoup d’autres solutions que d’utiliser la chaux dans le patrimoine et la restauration.

« On ne peut pas travailler sans, ça fait partie de la caisse à outils ».

J’ai donc toujours travaillé avec, c’est essentiel : cela permet de poser la pierre dans les meilleures conditions possibles

 

BCB : Quels sont les types de chantier sur lesquels vous travaillez ?

JFT : Nous venons tout juste de terminer une église, on va sans doute travailler sur un fort à Epinal, on fait aussi de la rénovation pour la SNCF… Au final,  les chantiers sont très variés.

« On aime bien les moutons à 5 pattes »

 

BCB : Vous êtes mobile ?

JFT : On va jusqu’à 60 km, 70 km maximum si c’est un chantier intéressant. On essaie de ne pas dépasser une heure de route. Tollot & fils, c’est aussi une histoire de famille, avec le frère qui intervient en maçonnerie et gros-œuvre…

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Tollot & Fils

Pour toutes précisions

  • Entreprise Tollot et Fils (depuis 1860) – Chemin du Sauce – 88350 Fréville – Tollotfils@orange.fr
  • Contact Tradical® : Jean-Michel Sementery, Conseiller Technique, tél : 06 87 44 01 27
Restaurer à la chaux selon JF Tolloot

Restaurer à la chaux un château fin XIXè, l’évidence

Le château de Damblain est une propriété familiale qui fait l’objet d’une transformation en chambres d’hôtes. L’architecte, suite à l’appel d’offre, a retenu l’entreprise Tollot pour Restaurer à la chaux ce bâtiment patrimonial. Cette entreprise familiale existe depuis 1860, et restaure église, presbytère, habitat vernaculaire, etc. sur sa région.

  • Entreprise Tollot et Fils 1/2
  • Interview de Jean-François Tollot le 07 05 2018 : BCB Tradical®

Restaurer à la chaux

BCB : Quel a été votre rôle dans cette rénovation ?

Jean-François Tollot : Nous avons effectué la rénovation intérieure et extérieure du château.

  • Pour la rénovation intérieure : nous avons démoli puis transformé les murs et planchers, et refait ponctuellement des enduits.
  • Pour la rénovation extérieure : nous avons nettoyé l’ensemble des pierres de taille et réalisé des enduits pour une surface totale de 700 m2 environ. Nous utilisons toujours du sable de rivière 0/4 provenant de Moselle. Il est coloré, un peu rosé et donne sa teinte à l’enduit.

C’est un gros chantier mais nous en avons l’habitude.. Au final, c’est plus d’une année de travaux pour notre entreprise.

 

BCB : Quel est le phasage du chantier ?

JFT : Les propriétaires ont fait refaire toutes les toitures y compris la charpente, de notre côté nous avons refait les cheminées : c’était la première étape de cette rénovation.

On a ensuite fait la partie intérieure, et une fois les façades extérieures terminées, nous ferons les terrasses.

 

BCB : Pourquoi avoir utilisé de la chaux sur ce chantier ? Quel est son usage ?

JFT : Nous ne travaillons qu’avec de la chaux Tradical® et ce, depuis une dizaine d’années. Ce matériau a des atouts non négligeables : de la maniabilité et de la durabilité dans le temps !

J’ai utilisé cette chaux pour ses performances techniques mais aussi pour son aspect décoratif (intérieur et extérieur du château)

 

BCB : La chaux appliquée en projection machine, quel en est l’intérêt ?

JFT : On utilise une machine pour appliquer la chaux, je l’ai d’ailleurs adaptée moi-même. L’intérêt est grand : la rapidité d’exécution, la main d’œuvre, régularité de l’application =  un gain de temps important.

 

BCB : Malgré votre métier, est-ce que vous avez eu à gérer des imprévus ?

JFT : En effet, on a eu beaucoup de mal à nettoyer la pierre (c’est de la pierre de grès). Il y avait plusieurs couches de peinture dessus, c’était très compliqué à décaper.

 

BCB : Pouvez-vous nous faire une synthèse des points clés ?

JFT : Comme tous les chantiers, il faut une bonne préparation, un bon échafaudage (des bons outils), une bonne organisation et des panneaux de façades pas très grands. C’est l’intérêt des édifices anciens conçus avec des modénatures qui sont là pour décorer mais aussi pour faciliter la réalisation des ouvrages.

 

BCB : Avez-vous réalisé des interventions spécifiques ?

JFT : Nous avons réparé et changé des pierres (très ponctuellement). Quand la pierre est détériorée, fendue, desquamée, on la change.

 

Fiche chantier :

  • Maîtrise d’ouvrage : Privée
  • Maîtrise d’œuvre : Marsal Rousselot Architectes – 37 rue Jeanne d’Arc -88000 Vittel – http://www.marsalrousselot.com/contact/
  • Entreprise : Tollot & Fils (depuis 1860) – Chemin du Sauce – 88350 Fréville
  • Bâtiment fin XIXème avec une surface doublée en 1907 / Localisation : Vosges
  • Enduit traditionnel à la chaux Tradical® sur 700 m²
    • Gobetis/Corps d’enduit : avec Tradical® Bâtir + sable
    • Enduit de finition : avec Tradical® PF 80 + sable

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Tollot & Fils

Pour toutes précisions

  • Entreprise Tollot et Fils – Chemin du Sauce – 88350 Fréville – Tollotfils@orange.fr
  • Contact Tradical® : Jean-Michel Sementery, Conseiller Technique, tél : 06 87 44 01 27
show-room Burin-Penet spécialiste béton de chanvre

Un show-room pour restituer l’éthique Burin-Penet

L’objectif essentiel est de valoriser la démarche qualitative des solutions proposées par l’entreprise et son engagement pour y parvenir. Sébastien et Maxime dotent ainsi leur entreprise d’un outil pour montrer à l’échelle 1 : matériaux, esthétiques et techniques.

  • Burin-Penet 3/3
  • Interview de Sébastien Burin le 11 04 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Comment valorisez-vous votre démarche qualitative ?

SB : Nous investissons dans la création d’un grand show-room sur la Ferté-Gaucher. Nous avons acquis un ancien garage auto au caractère impersonnel. Nous le restructurons complètement pour y mettre en place toutes les solutions techniques traditionnelles ou innovantes et matériaux que nous apportons sur nos chantiers.

 

BCB : Justement, quels sont les travaux que vous avez réalisés ?

SB : Concernant les parois principales conservées, nous avons pioché les anciens enduits ciments des années 70 pour revenir au support minéral initial en laissant les pierres apparentes. Nous avons refait la charpente qui reçoit des tuiles du pays.  Les façades elles seront enduites à pierres vues. Là, on est dans le périmètre classique de la rénovation

 

BCB : Mais vous allez plus loin en fait pour la partie biosourcée !

SB : On profite en effet des grandes hauteurs du bâtiment pour reconfigurer le lieu en y construisant des modules habitables, suivant la notion de boites dans la boite. Et là nous réalisons des murs de séparation en béton de chanvre. D’autres murs neuf à réaliser en jonction avec les parois donnant sur l’extérieur seront en pierres calcaires blanches. Cela nous permet de décliner une palette de matériaux et de fonctions respectant l’ancienne enveloppe du bâtiment et sa nouvelle configuration interne.

 

BCB : Vous êtes en train de créer la notion de « show-room dynamique » !

SB : Oui, ce site permettra tout simplement à nos futurs clients de tester à l’échelle 1 le confort qu’apportent les technologies naturelles. Une fois fini, quand on franchira la porte d’entrée, on découvrira un lieu totalement réaménagé avec 4 grands appartements configurés autour d’un patio. Ces habitations alterneront mise en location touristique et rôle d’appartements témoins.

 

« Nous avons créé le concept de show-room en tant que lieu de travail/de démonstration/d’habitation »

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise Burin-Penet

 

Pour toutes précisions

  • Entreprise Burin-Penet : 77169 Boissy-Le-Châtel / www.burin-penet.fr
  • Contact Tradical® : Xavier Héron, Conseiller Technique, tél : 06 37 79 13 62
article préfabrication béton de chanvre ouest france pour Triballat Noyal-sur-Vilaine

ERP et Préfabrication Béton de Chanvre / Noyal

Le biosourcé pour un environnement de travail de haute qualité.

Pour faire suite aux articles publiés en Février sur notre site relativement à la préfabrication béton de chanvre, l’histoire se poursuit avec l’inauguration du bâtiment de Noyal-sur-Vilaine.

inauguration Noyal préfabrication béton de chanvre Tradical

inauguration Noyal préfabrication béton de chanvre Tradical

Nous vous invitons à découvrir cette journée du 13 Avril avec l’ Article de Ouest-France

Pour aller plus loin sur cette réalisation par préfabrication béton de chanvre

 

Pour toute précision sur la préfabrication béton de chanvre

Votre contact : Franck Codet, Conseiller Technique Tradical®, tél 06 40 15 20 76

 

maison ossature bois et béton de chanvre en Saône et Loire

ça bouge dans le 71 !

Le réseau ECOSYN organise une visite du chantier d’Oscar Emmanuel. Il s’agit d’un bâtiment d’architecture contemporaine construit avec des matériaux naturels, dont le béton de chanvre. Un rendez-vous à ne pas manquer : le 23 avril 2018 à Jalogny (71250)

Présentation du chantier

Pour s’inscrire

Votre contact
Jean-Michel Sementery, Conseiller Technique Tradical®, téléphone : 06 87 44 01 27

Manufacture Royal Bonvallet restauration béton de chanvre

Renaissance de la Manufacture Royal Bonvallet

Le béton de chanvre, c’est l’isolant qui préserve notre patrimoine (Gérald Villette).

La Manufacture Royale Bonvallet renaît en ce début du XXIè s. Ses origines remontent à 1756. Ce site était spécialisé dans la confection d’étoffes de haut de gamme. Le bâtiment a été remanié maintes fois à partir de sa partie centrale (1840) avec la création d’extension en 1900 et la création d’une rehausse pour masquer les sheds couvrant les ateliers (1907). À l’abandon, ce lieu est repris en main avec un programme de développement et de redéploiement de métiers d’art de ce domaine très spécifique. Gérald Villette procède à la restauration du lieu en lui faisant bénéficier de tout le potentiel du béton de chanvre, matériau parfaitement compatible avec ceux qui constituent cet ouvrage et parfaitement en phase avec les besoins des matériaux fabriqués en offrant une régulation hygrique et  thermique naturelles.

Interview de Mr Gérald Villette le 08 03 2018 : BCB Tradical®

BCB : Quels sont les critères amenant au choix du béton de chanvre pour la restauration de ce site ?

GV : La manufacture Royale Bonvallet va accueillir un atelier de traitement de textiles pour des rendus haut de gamme au travers de teintures et gaufrages des tissus. Cette activité doit se déployer en un lieu permettant les échanges hygriques. D’autre part, le bâtiment est proche d’une rivière. Donc le cadre environnemental est source d’humidité. Pour gérer au mieux ces 2 aspects, le béton de chanvre s’avérait la solution la plus adaptée.

 

BCB : Sur quelles parties intervenez-vous ?

GV : Nous faisons un doublage isolant sur les murs de 40 cm d’épaisseur, maçonnés en briques pleines. Ce doublage en Béton de Chanvre Tradical® est projeté mécaniquement sur le mur qui a préalablement reçu une ossature secondaire légère pour fiabiliser l’ouvrage.

Nous réalisons également l’isolation de la toiture en béton de chanvre.

 

BCB : Vous intervenez en restauration, quelle est l’ampleur de l’intervention initiale avant les travaux d’isolation ?

GV : Pour les murs, la procédure reste simple : on a procédé au décroutage complet des enduits pour revenir au nu de la brique.

Pour la toiture, l’intervention est plus lourde.

  • La toiture est constituée de verrières filantes sur les pans orientés nord et est recouverte de tuiles pour les rampants orientés sud.
  • Ces rampants sont constitués de de chevrons arqueboutés de section 32×225 mm. L’ensemble repose sur une structure métallique poteau-poutre.
  • Cette structure à l’avantage d’être légère et dépouillée, laissant une grande place à la lumière naturelle. Pour éviter la surchauffe les rampants sud ont été isolés avec Bétons Chanvre Tradical® dosage toiture, en 10 cm d’épaisseur.

Et effectivement, il nous a fallu remplacer un grand nombre de chevrons détériorés au pied au fil du temps du fait de cheneaux très abimés. À titre d’exemple, sur une travée comportant 66 chevrons, il nous a fallu en remplacer 45. C’est ce qui nous a pris le plus de temps

 

BCB : L’isolation est biosourcée, naturelle. Est-ce qu’on peut raisonner rendement de mise en œuvre malgré tout ?

GV : Cela fait partie de mon métier. Justement, on est équipé d’une machine à projeter le béton de chanvre. Et avec ce matériel l’application proprement dite de l’isolation est rapide.

En toiture, on a ainsi projeté en moyenne 125 m² de béton de chanvre en 2 jours avec 3 intervenants : 1 à l’approvisionnement, 1 à la lance et 1 pour gérer l’avancement de l’isolation béton de chanvre. La machine est au sol, placée à mi-longueur de la surface à traiter pour disposer d’une longueur de tuyaux suffisante pour tout le rampant sans avoir à déplacer la machine. C’est aussi avec ce genre de petit détail qu’on améliore le rendement.

Pour l’isolation des murs, 2 intervenants ont suffi. Autant pour le Doublage Isolant chaux chanvre posé jusque sous le niveau des poutres métalliques, à 5.7 m  du sol, que pour l’enduit chanvre hygrothermique qui couvre le reste des murs en parties supérieures (de 3.7 m à 6.50 m).

Globalement, les épaisseurs mises en œuvre sont raisonnables car le bâtiment sans fondation est assis sur un remblai de tout venant constitué de brique, de craie et de pierre. Donc peu de surcharge admissible supplémentaire à l’existant.

 

BCB : Quelles sont les prochaines étapes de la restauration de la Manufacture Royale Bonvallet ?

GV : Les travaux à suivre vont nous amener jusqu’en Septembre/Octobre 2018. Il reste à réaliser un dallage béton, les anciens bureaux et façades d’ateliers seront démontés et restaurés. Les façades seront reprises ultérieurement comme à l’origine, et des volets battants intérieurs seront installés.

 

Fiche technique/Quelques éléments 

  • Maîtrise d’ouvrage : Manufacture Royale Bonvallet
  • Maîtrise d’œuvre : Gérald Villette – 80640 Tieulloy L’Abbaye
  • Entreprise Charpente et Béton de Chanvre : Entreprise Lecat – 80370 Bernaville
  • Superficie bâtiment : 537 m²
  • Béton de Chanvre Tradical® :
    • Tradical® Thermo + Chanvribat®
    • 250 m² doublage isolant chaux + chanvre
    • 450 m² toiture isolante chaux + chanvre
  • Enduit Chanvre Tradical® :
    • Tradical® Bâtir + Chanvribat®
    • 50 m² de mortier isolant chaux + chanvre

Pour toute précision
Votre contact : Xavier Héron, Conseiller Technique Tradical®, tél 06 37 79 13 62

sed consectetur Praesent velit, Praesent adipiscing sit libero