Pas à pas application

isoler ses combles

Isoler ses combles pour être au frais naturellement

La toiture est source de perte d’efficacité thermique en hiver et en été. Donc isoler ses combles est l’acte premier à réaliser en rénovation. Avec comme conséquence immédiate de réduire fortement le coût énergétique en supprimant le besoin de climatisation en été.

Nous avons échangé sur le sujet avec Dominique Burg, un spécialiste de la rénovation écomatériaux, établi aux portes du Quercy. Ce territoire préservé écologiquement l’a amené tout naturellement sur les solutions bétons de chanvre, pour être en phase avec l’engagement de ses clients.

Il construit également. La maison en cours est l’occasion pour lui de tester différents modes opératoires pour gagner en efficacité chantier avec ce type de matériau.

  • 1/2 Entreprise SEE Burg
  • Interview de Dominique Burg le 14 05 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Pourquoi vous accordez une telle importance à la qualité d’isolation des combles ?

Dominique Burg : Dans notre région, le facteur ensoleillement est important avec des températures moyennes en été autour de 30°C. Donc pour gagner en confort, je milite pour la mise en place d’une isolation efficace en cette période qui soit capable de neutraliser la surchauffe.

Bénéficier de combles aménagés confortables à vivre est un vrai plus pour un propriétaire. Et ma démarche consiste justement à proposer une solution sans impact environnemental, et sans coût énergétique.

Le béton de chanvre dans ces conditions est la réponse idéale pour isoler ses combles.

 

BCB : Vous aviez essayé d’autres solutions sur de précédents chantiers ?

DB : J’ai utilisé effectivement des isolants légers, ouate, laine…mais cela ne fonctionne pas en été. Si on ne dispose pas de climatisation, les combles aménagés ne sont pas utilisables. En sachant que la climatisation demande un entretien important. Et climatiser implique de la consommation énergétique.

On ne peut pas consommer plus d’énergie en été qu’en hiver. La question qui se pose est bien celle du comment refroidir. Les gens cherchent une qualité de vie dans le bâti.

Et le béton de chanvre est aussi efficace en été qu’en hiver

 

BCB : Comment organisez-vous la mise en œuvre ?

DB : Nous profitons de ce chantier pour tester des modes d’applications différents. Toujours dans l’objectif de l’efficacité chantier. Ainsi nous avons comparé les temps de mise en œuvre entre une solution projection machine du béton de chanvre et une préparation en centrale à béton mobile + mise en place avec un godet télescopique.

 

BCB : Quelles différences notoires ressortent de ces 2 process ?

DB : Pour la projection machine nous avons mis le matériel en hauteur afin de diminuer la longueur de tuyau et de le laisser le plus horizontal possible. Et ce, afin de disposer du meilleur rendement possible qui est de 3 m3/h.

Pour la centrale à béton mobile, on fonctionne complètement différemment puisqu’on prépare une grosse quantité de béton de chanvre, jusqu’à 40 m3 à l’heure. Le mélange chaux Tradical® + chanvre Chanvribat® + eau est très qualitatif. Le rendement réel étant cadencé ici par le rythme de mise en place du béton de chanvre en toiture

 

BCB : Comment traitez-vous l’aspect coffrage perdu ?

DB : Là aussi, j’en profite pour tester 2 solutions bien différentes. Dans un cas j’ai un coffrage perdu réalisé avec des panneaux type panneau hauteur d’étage. L’avantage est qu’on peut réaliser directement la finition sur ces supports. Dans le 2è cas, j’ai fait mettre en place des voliges en peuplier. Ce support est plus résistant, et présente également l’avantage de dissocier la finition du coffrage perdu et donc de la mise en œuvre du béton de chanvre

 

BCB : Vous vous êtes également programmé pour les autres composantes de la maison ?

DB : Nous allons comparer les 2 types de mises en œuvre également pour la réalisation des murs isolants sur 120 m² et des chapes isolantes en béton de chanvre Tradical®. Nous mettrons en place une finition extérieure enduit chaux + sable. En intérieur, nous allons panacher enduits chanvre hygrothermique et enduits terre + chaux. Le chauffage sera assuré par un poêle de masse.

Et la maison sera bientôt prête pour démontrer toute son efficacité aussi bien cet été que dans les saisons à suivre

 

Fiche Chantier 

  • MOA et MOE : Dominique Burg
  • Commune : Saillagol (dpt 82)
  • Surface : 160m2,
  • Altitude : 300 m
  • Zone climatique : H2c
  • Isolation : Béton Chanvre Tradical® application Toiture / Mur / Chape
    • Avec Tradical® Thermo + Chanvribat®
      • Couple de matériaux validé et conforme aux exigences performantielles demandées par les règles professionnelles
      • Classement au feu certifié
      • Lambda certifié de 0.056 W/m.k pour isoler ses combles et 0.076 W/m.k en mur

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise SEE Burg

Pour toutes précisions

  • Entreprise SEE Burg – Saillagol (dpt 82) – www.burg-construction.com
  • Contact Tradical® : Frank de Barros, Conseiller Technique, tél : 06 71 93 81 32
Valoriser des solutions écologiques comme le béton de chanvre

Valoriser des solutions écologiques

Dominique Burg a positionné son entreprise sur le marché de l’écorénovation avec le béton de chanvre. Valoriser des solutions écologiques, ou comment répondre à un marché tourné résolument vers la préservation du patrimoine et de la qualité d’habiter dans un territoire préservé

  • 2/2 Entreprise SEE Burg
  • Interview de Dominique Burg le 14 05 2018 : BCB Tradical®

 

BCB : Comment avez-vous découvert le béton de chanvre ?

Dominique Burg : Nous sommes aux portes du parc des Causses du Quercy. Il n’y a pas de maisons construites à la chaine ici. Les gens cherchent les solutions qui conviennent par rapport au bâti ancien. Et c’est au travers d’actions menées par Maisons Paysannes de France que j’ai découvert le chanvre

 

BCB : C’était en quelle année ?

DB : En 2002. J’ai réalisé à cette époque mon 1er chantier en béton de chanvre banché. Puis j’ai fait d’autres chantiers auprès de clients fidèles et d’amis. J’exerce depuis 1990, en ayant pris la suite de l’activité de mon père. Donc cette antériorité sur le territoire m’a permis de tisser des liens de confiance auprès des Maîtres d’Ouvrages.

 

BCB : Quels sont les arguments pour faire valider des solutions bétons de chanvre ?

DB : Dans ma région, où la rénovation est le marché principal, un client sur deux est demandeur de ce type de solutions. Et qui dit rénovation, dit réaménagement des combles sur la plupart des chantiers. Le béton de chanvre est alors la solution idéale pour s’inscrire dans l’existant, avec un fonctionnement qui change du tout au tout la qualité de vie à l’intérieur du bâti : qualité sanitaire, habitat tempéré…

 

BCB : Est-ce que ces solutions d’écoconstruction ou écorénovation évoluent ?

DB : Les procédés et les matériaux s’améliorent. Donc nous avons conforté nos connaissances au travers d’une formation, à Mende, au sein de l’Ecole Nationale du Chanvre, en Janvier 2018. C’est dire notre engagement.

 

Pour aller plus loin avec l’entreprise SEE Burg

Pour toutes précisions

  • Entreprise SEE Burg – Saillagol (dpt 82) – www.burg-construction.com
  • Contact Tradical® : Frank de Barros, Conseiller Technique, tél : 06 71 93 81 32
Guide Maçonner et Enduire à la chaux 2018

Guide MAÇONNER et ENDUIRE à la chaux

Pour accompagner les prescripteurs et les entrepreneurs…

Afin de faciliter le choix des professionnels du bâtiment, BCB Tradical® propose un guide précisant les solutions idéales pour restaurer et construire avec un matériau aussi naturel que la chaux aérienne, garantissant un résultat de qualité et un bâtiment pérenne.

Maçonner et enduire, protéger ses façades de l’action du salpêtre, en application manuelle ou en projection machine, le potentiel est donc vaste et très qualitatif. Ce qui explique que la Norme Européenne des chaux de construction en a fait son matériau de référence.

> Télécharger le Guide Maçonner Enduire à la chaux
Guide Maçonner Enduire à la chaux

Guide Maçonner Enduire à la chaux 2018

 

Guide Maçonner Enduire à la chaux

Rappel de la norme des chaux de construction

 

Guide Maçonner Enduire à la chaux

Exemple de solutions à la chaux sur matériaux et supports durs

Chape béton de chanvre Tradical en toupie

Toupie pour une chape béton de chanvre et chaux

Qui a dit que le biosourcé était un monde à part ?

Dans l’Indre, l’entreprise Kavinski a utilisé un camion toupie pour réaliser une chape en béton de chanvre. Les 16 m3 du chantier ont été réalisés en 4 passages sur une journée de mise en œuvre.

 

Les raisons du choix d’une chape en béton de chanvre

La maison en cours de rénovation se situe dans le PNR de la Brenne (36). Il y a sur ce secteur la volonté de mettre en place des solutions biosourcées. Quel que soit l’ouvrage à réaliser, il y a recherche systématique de solutions allant dans ce sens pour respecter la qualité architecturale et patrimoniale présente dans le Parc Régional.

Quels sont les atouts d’une chape de béton de chanvre ?

Sa parfaite compatibilité avec les matériaux anciens. Elle se pose autant en rdc qu’en étage, et là en rattrapant facilement les défauts de planéité. Bien que matériau  biosourcé, la chape  béton de chanvre est insensible aux rongeurs et autres nuisibles. Parfaite résistance au feu. Et en plus, elle apporte de la performance thermique.

Quels sont les avantages de cette chape pour l’applicateur ?

C’est une chape isolante ultra-légère, car on met en place seulement 65 kg/m², en 20 cm d’épaisseur. De plus, la chape est posée à l’avancement, en 1 seule couche, dans l’épaisseur requise. Donc très grande simplicité.

 

Pourquoi opter pour la toupie pour une chape béton de chanvre ?

L’expérience acquise au sein du réseau des partenaires Tradical® a permis  le transfert de compétence pour ce type de mise en œuvre. En effet, l’utilisation de la toupie se fait régulièrement et l’entreprise Kavinski a pu disposer des infos pratiques pour utiliser ce procédé. L’objectif essentiel étant de gagner en rendement.

 

Quelle différence dans la mise en œuvre par rapport à d’autres chapes ?

Pas de film polyane, pas d’armature, l’ouvrage en béton de chanvre est très facile à régler en surface, avec un grand temps ouvert au niveau de la prise du matériau, ce qui facilite l’organisation chantier.

 

Quel gain temps chantier pour une chape béton de chanvre entre une application toupie et une application classique ?

En moyenne, on va diviser par 2 le temps de réalisation de l’ouvrage. On pose avec la toupie environ 8 m3 par demi-journée. Cela inclut la préparation du béton de chanvre et sa pose sur chantier. Le temps a y consacrer étant très court, l’entreprise ne pénalise pas son planning.

 

Comment l’entreprise Kavinski a découvert cette application chape isolante en matériaux biosourcés ?

Tout simplement grâce à une formation béton de chanvre qui a permis de maîtriser l’ensemble des applications de ce matériau.

 

Quelles sont les domaines de prédilections de l’entreprise Kavinski ?

Cette entreprise fait autant du neuf que de l’ancien, sans être particulièrement spécialisée éco-construction. Mais elle connait ce domaine et peut répondre parfaitement à la demande. Dans les possibles réponses qu’elle peut apporter, il y a l’Enduit Chanvre, qui est aussi une évidence, car sa mise en œuvre est facile, maîtrisée dans l’entreprise. Et cette solution apporte un véritable plus esthétique et du confort de vie en rénovation du patrimoine.

risus id, amet, venenatis, Aliquam Curabitur massa